EN 1
CLIC

Baseline

Site officiel de la ville des Sables d'Olonne

Sport_Nautisme

Edition 2008

Les Sables - Les Açores - Les Sables

Edition 2008

LS-LA-LS_2008

Des Sables d'Olonne à Horta en solitaire, les mini 6.50 sont à l'assaut des Açores !

Après le succès de la première édition de la course "Les Sables - Les Açores - Les Sables" en 2006, plus d'une soixantaine de Minis sont sortis du chenal de Port Olona en défilé, le 26 juillet à partir de 10 h, pour rallier Horta, sur l'île de Faïal dans l'archipel des Açores.
Cet aller-retour estival de deux fois 1 270 milles, excellente préparation à la Mini Transat, s'est avéré plutôt complexe à négocier.
Plus de 80 commerçants Sablais parrainaient ces skippers, prolongeant la tradition de convivialité et d'ouverture vers le grand public qui caractérise cette course.

Les récidivistes des Sables-Les Açores-Les Sables 2006 étaient en force tels Thomas Ruyant, Stéphane Le Diraison, Antoine Debled, Laurent Bourguès, Pierre Brasseur, Fabien Sellier, Pierre-Yves Lautrou... mais aussi les hispaniques tel que Francisco Lobato.

D'ailleurs, les étrangers étaient une nouvelle fois venus en force puisque douze nations étaient représentées dont l'Estonie, les Etats-Unis, l'Australie ou l'Afrique du Sud ! Les étrangers avaient en effet fait grosse impression dans le circuit Mini avec la victoire du
Portugais Francisco Lobato et celle de l'Espagnol Gerard Marin en voilier de série pour la première et la deuxième étape, avec la troisième place au classement général du Slovène Andraz Mihelin chez les prototypes. La venue de nombre de jeunes coureurs issus de la filière du dériveur a aussi rehaussé le niveau technique, sans compter quelques "pointures" des courses océaniques comme Etienne Bertrand.

Enfin, la première édition "Les Sables-Les Açores-Les Sables" a aussi montré que les Minis sont menés de plus en plus vite, même pour les voiliers de série, puisque le record de distance en 24 heures a été établi lors de la deuxième étape par Hervé Piveteau sur un Pogo-2, avec 259,4 milles à la moyenne de 10,80 noeuds !

Les commerçants ont suivi avec attention ces performances, et en particulier celles de leurs filleuls. Ils leur ont au préalable distillé de précieux conseils sur la ville que tous ne connaissaient pas, mais rêvaient de retrouver au cours de leur carrière de marin. De plus, les commerçants ont assuré l'animation du centre ville, transformant ce dernier en véritable PC de course. En effet, ils ont affiché chaque jour la progression de la course dans leur magasin.

Retour
  • Partager cet article