EN 1
CLIC

Baseline

Site officiel de la ville des Sables d'Olonne

Sport_Nautisme

Edition 2010

Les Sables - Les Açores - Les Sables

Edition 2010

course sables-les açores

Bertrand Delesne explose tous les records dans une course haute en couleurs

Bertrand Delesne a remporté l'édition 2010 des Sables - Les Açores - Les Sables le mardi 23 août 2010 au petit matin. Des concurrents très affutés, des conditions météorologiques exceptionnelles et la grande convivialité qui a régné sur la course étaient les maîtres mots de cette année.
L'aventure a commencé dès la fin du mois de juillet sur les pontons de Port Olona. 36 solitaires avaient rendez-vous pour la plus grande course hauturière de la saison des 6,50.

Premier mouvement : des scénarios bouleversés

Pour le départ de la première étape, le vent a pris son temps pour se lever. Enfin élancée, la flotte a avalé le golfe de Gascogne à bonne allure et déjà les favoris pointaient le bout de leur étrave à Horta. En prototype Jörg Riechers (mare.de) et Bertrand Delesne (Prati'Buches) commençaient leur duel à distance. Le premier sur une route proche de la route directe, le deuxième en choisissant une option un peu plus sud le long du cap Finisterre pour aller chercher plus de pression. Même scénario en bateaux de série ou Davy Beaudart (Innovea Environnement) et Xavier Macaire (Starter) au sud s'affirmaient logiquement comme les deux favoris.
Derrière, les premières désillusions désarmaient certaines ambitions : Nicolas Boidevezi (GDE) parfaitement dans le coup depuis le départ brisait son bout-dehors en trois morceaux. Thomas Normand (Financière de l'Echiquier) devait faire escale pendant plus de vingt-quatre heures à La Corogne pour remplacer sa pile à combustible. Autre grand malheureux de cette première manche, Pierre Denjean (Oufti) qui démâtera pour une raison inconnue.
L'approche dans les îles bouleversa quelque peu les scénarios. Jörg Riechers décida de passer dans le sud de l'île de Pico et remporta la deuxième étape pour un peu moins de 2h sur Bertrand Delesne qui avait choisi de passer dans le nord de l'archipel. Pour la troisième place, Sébastien Rogues fera finalement sa place sur Andrea Caracci.
En série, Davy Beaudart finira par l'emporter de quelques 40 minutes sur Xavier Macaire. Derrière, Jean-Marc Allaire qui s'était lui aussi laissé enfermer dans les calmes entre Pico et Sao Jorge.

Deuxième mouvement : la pause açorienne

Un peu plus de 6 jours : le record est battu pour cette première étape. Toute la flotte rallie les Açores en moins de 8 jours et les solitaires peuvent goûter à plein des charmes de l'escale. La petite communauté des Ministes profite des paysages, du beau temps et de l'accueil exceptionnel réservé par les gens de Horta.

Troisième mouvement : retour prestissimo aux Sables

Le navigateur costarmoricain Bertrand Delesne commença à affoler les compteurs jusqu'à accomplir 12,7 noeuds de moyenne sur le fond. Pour tenir une telle moyenne, le bateau était en permanence à 15, 16, voire 17 noeuds. Rapidement il creusa un écart impressionnant sur le reste de la flotte.
En série, Xavier Macaire imprima d'emblée un rythme d'enfer. Davy Beaudart, aux prises avec des problèmes de safran ne pouvait pas rivaliser. Sur son Pogo, Xavier Macaire tenu tête aux prototypes, chargeant de la toile, barrant sans cesse... Derrière lui, seuls Jean-Marc Allaire et Amaury François (amauryfrancois.com) sont parvennus à tenir le rythme.
Le retour aux Sables d'Olonne s'est révélé malgré tout autrement plus musclé. On ne compte plus les bout-dehors brisés, les voiles déchirées, les safrans arrachés. Au delà des trois premiers, c'est le plus souvent, le bal des éclopés. Mais en moins de 6 jours, Bertrand Delesne explose tous les records. Au final, les navigateurs auront mis moins de temps pour réaliser l'aller-retour qu'il ne leur avait fallu pour rallier les Açores en 2008. Des conditions météorologiques exceptionnelles, des navigateurs parfaitement préparés, des compétiteurs de haut niveau, l'édition 2010 a confirmé quelques talents évidents. Bertrand Delesne devrait retrouver en 2011 quelques-uns uns de ses adversaires, notamment la jeune garde montante Thomas Normand, Sébastien Rogues et quelques autres qui aimeraient bien troquer leur bateau de série pour un prototype.
 

Retour
  • Partager cet article