EN 1
CLIC

Baseline

Site officiel de la ville des Sables d'Olonne

remblai-(40)ThibaultJandot

Prévention et sécurité

Police municipale

Un service 7 jours sur 7

L'équipe de Police municipale des Sables d'Olonne, composée de huit policiers municipaux, de deux Agents de Surveillance de la Voie Publique (ASVP) et d'un chef de la police, a pour missions au cœur de la ville de rassurer, veiller à la tranquillité des quartiers, assurer une présence et maintenir l'ordre.

Afin de garantir ces missions, une surveillance est en place 7 jours sur 7 dans les rues.

Par équipe de deux, entre 10h et 18h, les policiers renforcent la sécurité au cœur de la ville, pour le bien-être des habitants et des nombreux visiteurs venus profiter de la station le temps d'un week-end.

L'été, un service de patrouille est également prévu tous les jours jusqu'à 3h du matin en haute saison (juillet-août), à l'heure de la sortie des bars.

Equipés de gilet pare-balle, matraque télescopique, bombe aérosol lacrymogène, les policiers municipaux ont pour missions de rassurer, de veiller à la tranquillité des quartiers, d'assurer une présence et de maintenir l'ordre.

Des cartes professionnelles pour les policiers municipaux

La carte professionnelle permet d'identifier de façon claire les policiers municipaux sur tout le territoire national. C'est une garantie pour les citoyens de s'assurer de l'identité des policiers et ainsi éviter les usurpations d'identité. Depuis le 22 mai 2008, le port de la carte est obligatoire durant le service des agents. Elle doit être présentée à toute personne qui en fait la demande. La carte est valable 10 ans et doit être renouvelée à chaque changement de grade de l'agent ainsi qu'en cas de changement de collectivité.

Police municipale, un dispositif renforcé l'été

Outre les agents de surveillance de la voie publique (ASVP) et les policiers municipaux, dont un qui est détaché à la surveillance de la plage pendant tout l'été, le dispositif de sécurité des Sables d'Olonne est renforcé pendant la période estivale par des saisonniers et des gardes-barrières en gilet jaune, identifiés Ville des Sables d'Olonne.

Les policiers municipaux ont également pour missions de coordonner les gardes-barrières et de veiller à la surveillance de la voie publique fermée à la circulation lors des animations. Les caméras de vidéosurveillance viennent en renfort de ce dispositif.

Procès-Verbal électronique

Dans le cadre de la mise en place de la Police municipale et dans une démarche de modernisation, la Ville des Sables d'Olonne a signé une convention avec l'ANTAI, l'Agence Nationale de Traitement Automatisé des Infractions, afin de passer au PVe Procès-Verbal électronique.

Mis en place aux Sables d'Olonne depuis le 24 juillet 2015, le Pve remplace le PV manuscrit, dit timbre-amende, pour les infractions forfaitisées.

Toutes les infractions relatives au stationnement sont relevées par les agents policiers municipaux et ASVP. Les autres infractions concernant la circulation routière, les nuisances, les tapages ou les chiens dangereux sont relevées uniquement par les policiers municipaux.

Les agents sont dotés de terminaux numériques de type smartphone, qui permettent la saisie des informations, la prise de photos justificatives et la transmission de l'infraction directement aux services du Centre National de Traitement (CNT) des infractions de Rennes. L'avis de contravention est ensuite automatiquement envoyé au domicile du titulaire de la carte grise. Le contrevenant est averti de sa verbalisation par l'apposition d'un avis d'information sur le pare-brise.

Les contestations judiciaires sont prises en charge par le CNT, pour une transmission par la voie informatique aux Officiers du Ministère Public en charge d'examiner localement les demandes.

Le PVe, déjà utilisé par le Commissariat des Sables d'Olonne et les Polices Municipales du Château d'Olonne et d'Olonne sur Mer, évite aux agents le traitement manuel des carnets à souche, leur saisie informatique au bureau et le rapprochement des timbres amendes.

L'automatisation de ces opérations permet un gain de temps important et par conséquent plus de présence des agents sur le terrain pour des missions de sécurisation et d'assistance à la population.

A noter : Evolution de la verbalisation pour le stationnement très gênant

L'État, par décret n° 2015-808 du 2 juillet 2015 relatif au plan d'actions pour les mobilités actives et au stationnement, a décidé de porter à 135 €, au lieu de 35 € jusqu'à présent, le montant des amendes pour les infractions liées au stationnement "très gênant" sur les trottoirs, les passages piétons et les pistes cyclables.

La Ville des Sables d'Olonne tient à informer les automobilistes qu'elle est tenue de respecter les termes de ce décret et les invite à respecter les interdictions de stationnement.

Lutte contre le bruit des deux-roue

Les nuisances sonores constituent l'un des sujets de préoccupation des Sablais et des Chaumois. En tout cas, c'est l'un des constats effectués lors des réunions des conseils de secteur. A compter du 1er juillet 2015, la Police municipale établira des contrôles réguliers.

Souvent mis en cause, les véhicules à moteur, notamment les cyclomoteurs dépourvus d'un dispositif d'échappement silencieux en bon état de fonctionnement, pourront désormais être contrôlés par la Police municipale.

Des contrôles gratuits et sans verbalisation ont été réalisés dans les collèges et lycées sablais ainsi que lors de deux journées de sensibilisation les samedis 21 mai et 11 juin 2016.

Sur la base de l'article R.318-3 du Code de la Route, les agents dresseront des contraventions d'un montant de 68 € à l'encontre des contrevenants. Cet article permet par ailleurs l'immobilisation du véhicule lorsqu'il paraît exagérément bruyant. L'agent prescrira par ailleurs de présenter l'engin à un contrôle du niveau sonore en vue de sa vérification.

Vidéoprotection

Un dispositif de vidéoprotection de 13 caméras est installé au coeur de la ville afin d'améliorer la sécurité et la tranquillité publique sur plusieurs points sensibles. Conformément à la législation en vigueur, la commission préfectorale a donné son accord sur leur implantation.

Il est rappelé que les caméras filment les espaces publics. Les espaces privés, tels que les entrées d'immeubles, sont floutés pour respecter la vie privée de nos concitoyens. Les images des 13 caméras sont envoyées sur un poste de visionnage en mairie et simultanément au commissariat de police où elles peuvent être suivies et pilotées en temps réel. Elles sont conservées durant 21 jours et détruites automatiquement passé ce délai. La Police municipale peut intervenir a posteriori pour visionner les images et identifier les auteurs d'infractions.

Comment ça marche ?

Les caméras sont reliées par des faisceaux radio à un serveur d'enregistrement et de visualisation situé à l'Hôtel de Ville et répliqué au Commissariat. Cette mise en réseau des caméras par ondes radio, la plus économique à long terme, nécessite un champ dégagé entre la caméra et l'Hôtel de Ville ou des rebonds sur des caméras ou relais pré-existants. Après étude technique, la solution la plus économique a consisté à concentrer les faisceaux radio vers le clocher de l'église Sainte-Anne à La Chaume pour les renvoyer vers l'Hôtel de Ville.

Retour
  • Partager cet article