EN 1
CLIC

Baseline -interne

Site officiel de la ville des Sables d'Olonne

CulturePatrimoine_Chaissac

3e festival Baroque des Olonnes

Le Festival Baroque des Olonnes joue la carte de l’originalité cette saison avec deux rendez-vous hors des sentiers battus en préambule des deux concerts de La Simphonie du Marais proposés sur deux jours.

  • Samedi 27 octobre - 15h30 - Grand salon du Château de Pierre Levée

Goûter concert-(dans la limite des places disponibles) vifs remerciements à madame de La Roche Saint-André pour la mise à disposition du grand salon de Pierre Levée

  • Samedi 27 octobre - 20h45 - Théâtre de La licorne - Havre d’Olonne

Concert « Oiseaux baroques ». Vivaldi, Haendel, Couperin
Les oiseaux, source d’inspiration infinie pour les compositeurs de tous les temps, ont inspiré un nombre incroyable d’oeuvres musicales. Pour ce programme Oiseaux baroques je suis cependant resté dans les limites du XVIIIe siècle. Grâce à Mozart et sa Flûte enchantée, je suis parti du personnage de Papageno et donc de la vision d’un oiseleur de 1791. Je me suis donc identifié à celui-ci.
À cette époque, il était encore d’usage d’apprendre de petits airs aux oiseaux domestiques.
C’est ainsi qu’est né un petit instrument pour se faire : le flageolet d’oiseaux. Dans ce concert, j’ai souhaité vous faire partager mes trouvailles en matière de musique « avicole » comme l’Air d’une marchande d’oiseaux de Mouret, la sonate Le Coucou de Finch ou encore L’Oiseau en cage de Graupner. À côté de ces raretés, j’ai surtout voulu illustrer ce thème aérien avec des compositeurs bien connus de la période dite baroque : Couperin (dont on célèbre cette année les 350 ans de la naissance), Haendel, Rameau, Telemann et Vivaldi. Chacun de ces grands maîtres a su illustrer musicalement son oiseau de prédilection, abordant, tour à tour, l’amour, la plainte, la joie et même la mort du volatile.
Le chant des oiseaux est généralement si élaboré qu’il est difficile aux compositeurs de les imiter réellement dans leur écriture. Même Messiaen a du y éprouver un sentiment d’impuissance tant leur créativité musicale nous dépasse. L’interprète sera donc tenté d’aller plus loin dans l’approche de l’imitation du ramage, de la richesse des gazouillis, de la variété des trilles, de la légèreté du pépiement, de la souplesse et de la liberté de l’oiseau. L’oiseau décline aussi, à lui seul, un grand nombre de concepts qui vont de la plume, avec laquelle je vous écris, jusqu’aux oeufs sur lesquels je suis en préparant ce programme qui, j’espère, vous fera voler vers un monde merveilleux, vu par un Papahugo du XXIe siècle.

  • Dimanche 28 octobre - 10h30 - Salle 1900 de l’hôtel Arc-en-ciel

Petit-déjeuner - (dans la limite des places disponibles) Musiques légères - polkas et valses de la Belle Époque

  • Dimanche 28 octobre - 17h - Église de la Chaume

Concert « Back to Bach » Solos, Trios & Concertos
- Soli Deo Gloria
Un florilège des meilleures pièces instrumentales du fameux Cantor. Des « tubes » du compositeur extraits des Concertos brandebourgeois, du Clavier bien tempéré, de l’Offrande musicale, des Suites pour violoncelle et Partitas pour violon, des Sonates pour flûte, des Suites d’orchestre… mais aussi d’oeuvres moins connues du grand public.
Le programme alterne les mouvements de solos, trios et concertos afin de varier le plaisir des oreilles des auditeurs et de donner ainsi une vision conviviale de sa musique, voire familiale, un peu comme si on pénétrait dans le salon de la famille Bach à Leipzig.
Sont convoqués également quelques textes écrits par Bach lui-même qui nous révèlent certains combats de sa vie.

FestivalBaroqueDesOlonnes
  • Partager cet article