EN 1
CLIC

Baseline -interne

Site officiel de la Commune nouvelle des Sables d'Olonne

CulturePatrimoine_Chaissac

Sens dessus dessous

Exposition de Jean-Sébastien Bourdin
Du 7 au 31 janvier 2019
Hall de la Mairie des Sables d'Olonne

1995, c'est à ce moment très précis que j'ai cessé la dispersion, touche à tout, je me suis initié à diverses techniques, quand soudainement, j'ai ressenti l'appel d'une démarche sérieuse autour d'une problématique qui me chavire depuis longtemps, je nommerais donc l'entropie, elle n'a jamais cessé de me hanter comme un postulat à toutes recherches à venir et mes recherches passées, aussi l’œuvre de Warhol m'a indiqué quelques pistes dans ce que j'appelais de mes vœux.

Mon travail allait connaître une embellie manifeste, lorsque je parvins à comprendre qu'il me manquait un matériau, et celui ci allait être rencontré chez un grossiste en produits divers, qui se  nommait : "la caverne D'Ali Baba" et c'est peu dire que le sésame était de taille, je puis me concentrer sur mon support de prédilection pour lui intimer diverses intentions ou diverses attentions.

Mes recherches fondamentales, nourries à la philosophie et autres sciences humaines comme l'ethnométhodologie, allèrent à la confluence d'autres recherches picturales où il était question de proportions, de couleurs, de fond et de formes mais encore moult choses et autres qui nourrissaient au quotidien mon travail.

La picturalité de mon travail est emprunte de réflexion sur le work in progress, sur la permutabilité des supports avec d'autres fonds, mes objets magiques peuvent se plier à des intentions très variées, je me définis comme néo plasticien protéiforme.

J'abhorre les travaux trop rébarbatif, il doit toujours se trouver à l'endroit : l'âme de l'enfant qui joue à comprendre le monde, mais c'est sans exclure le recours à des sciences comme celles de la philosophie de l' expérience...ou encore le recours à la phénoménologie de la perception, études des travaux de Merleau Ponty.

Je propose une réflexion réinitialisée sur la problématique du telos, autrement dit sur la fugacité des phénomènes et la persistance de l'aspect du mounème, je m'intéresse aux choses en soi, à leur immanence, l'entropie est discrète et vagabonde, elle casse un système pour faire apparaître et disparaître des éléments qui sont autant de prétextes symboliques pour recréer le monde suivant mes propres modalités.

L'exposition sens dessus dessous est une invitation sans aucun sens de lecture, la trame des filets fait le nécessaire comme un fil conducteur. A regarder une tapisserie d’Aubusson, on voit un paysage ou une scène de chasse, mais si vous prolongez la lecture de l’œuvre au verso, vous rencontrerez des amas de fils de toutes les couleurs, dans un désordre qui est une métaphore de ce que l'on peut découvrir sur la tapisserie de sa propre vie, où ont lieu notre propre apparence tout au long des années que nous traversons mais aussi l' interface de notre vie intérieure.

Jean-Sébastien Bourdin
Né à Fontenay-le-Comte, le 3 octobre 1971. Vit et travaille à Fontenay-le-Comte
Etude d'arts plastiques et design
DESIGN à l'école Pivaut, à Nantes
Licence d'arts plastiques à Bordeaux III et Rennes
Assistant à la conservation du patrimoine Beaux arts et ethnologiques, inventaire de la collection des gants Boinot, au Musée d'Agesci, à Niort.
Exposition à la médiathèque de Fontenay-le-Comte en 2012
Sélection dans le cadre du Prix des mouettes, en 2015, à la Rochelle.
Exposition à la galerie Gavart, Paris et exposition à Shanghai et Pékin, en Chine.

  • Sens dessus dessous, exposition de Jean-Sébastien Bourdin
  • Du 7 au 31 janvier 2019
  • Lundi, mercredi, jeudi et vendredi : 8h30-12h / 13h30-17h30  - Mardi : 8h30-12h / 13h30-19h
  • Hall de la Mairie des Sables d'Olonne
JS_Bourdin
  • Partager cet article