EN 1
CLIC

Baseline -interne

Site officiel de la ville des Sables d'Olonne

CulturePatrimoine_Chaissac

FEVRIER : Le patrimoine religieux

fev_2

 

La ville des Sables dispose d'un important patrimoine dont le plus vieil édifice, le prieuré Saint-Nicolas, date du milieu du XIe siècle. Il est l'oeuvre des moines de Sainte-Croix de Talmont. Il semblerait que l'origine de la paroisse de la chaume remonte à cette période. En revanche, aux Sables d'Olonne, les offices religieux sont célébrés par des prêtres de la paroisse d'Olonne jusqu'au début du XVIIe siècle.

C'est en 1622, sous l'impulsion de Richelieu, évêque de Luçon, que la ville des Sables s'affranchit de cette tutelle et est érigée à son tour en paroisse. Les paroisses sont alors dirigées par des conseils de Fabrique, assemblées de clercs et de laïcs chargés de l'administration des biens de la communauté paroissiale. Au fil du temps, la ville va être divisée en quatre paroisses : Notre-Dame-de-Bon-Port, Saint-Nicolas, Saint-Michel et Saint-Pierre.

LES ANIMATIONS DE FEVRIER EN IMAGES

ET DECOUVREZ L'ALBUM PHOTOS DU MOIS

Les principaux bâtiments religieux des Sables d'Olonne

  • LE PRIEURÉ SAINT-NICOLAS (circa 1050) :

La première église de La Chaume, construite au XIe siècle par les religieux de Sainte-Croix de Talmont, est dédiée à Saint-Nicolas, patron des pêcheurs. Elle conserve sa vocation religieuse jusqu'au XVIIIe siècle. Le site est fortifié après le bombardement de la ville en 1696. L'armée s'en empare définitivement en mars 1779.

  • L'ÉGLISE SAINT-NICOLAS (1623-1789) :

A l'origine, il s'agissait d'une chapelle dédiée à Sainte Anne, construite au centre du bourg en 1623, à l'initiative de Jacques Benoist, curé de La Chaume. Elle prend le nom de Saint-Nicolas à la fin du XVIIIe siècle.

  • L'ABBAYE SAINTE-CROIX (1633-1639) :

Construite entre 1633 et 1639, sous l'impulsion de Charlotte-Flandrine de Nassau, abbesse du couvent des Bénédictines de Sainte-Croix de Poitiers. Les bâtiments ont servi successivement d'hôpital, de petit séminaire, de caserne, de lycée avant de devenir en 1962 un Centre Culturel. La chapelle édifiée en 1835 a été démolie en 1913 et les pierres réutilisées pour la construction de l'église Saint-Pierre. Les façades et toitures de l'ensemble des bâtiments de l'abbaye Sainte-Croix sont inscrites à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques par arrêté du 5 janvier 1968.

  • L'ÉGLISE NOTRE-DAME-DE-BON-PORT (1646-XVIIIe siècle) :

En 1622, la cure des Sables devient indépendante d'Olonne grâce au Cardinal de Richelieu, évêque du diocèse de Luçon. Les travaux de construction de l'église Notre-Dame débutent en 1646 et se poursuivent jusqu'au XVIIIe siècle. Le sculpteur Jean-Emmanuel Mercier et le peintre Marchand interviennent dans l'embellissement intérieur. L'église Notre-Dame est classée Monument historique par arrêté du 18 octobre 1993.

  • CHAPELLE NOTRE DAME DE BONNE ESPÉRANCE (circa 1850) :

Construite en 1850 après l'épidémie de choléra, elle est réalisée d'après les plans de l'architecte Loizeau. À l'intérieur de la chapelle se trouve une statue de la Vierge qui provient de l'ancien sanctuaire de Bourgenay, sur la côte de Talmont. La légende raconte que cette statue a été retrouvée sur nos côtes au XVIIe siècle, à la suite du naufrage d'un navire appartenant à Flandrine de Nassau, abbesse de Sainte-Croix de Poitiers. La Vierge serait en fait la figure de proue du bateau qui aurait été emportée par les flots jusqu'à Bourgenay...

  • TEMPLE PROTESTANT (circa 1880) :

Le Temple a été édifié cours Blossac à la fin du XIXe siècle.

  • CHAPELLE DU FOYER LOGEMENT DES GENETS D'OR (1895) :

Celle-ci a été construite en 1895 dans l'enceinte de l'asile de vieillards des Petites soeurs des Pauvres à la Bauduère. Elle est aujourd'hui intégrée au foyer logement des Genêts d'Or.

  • CHAPELLE DU SACRÉ COEUR (XIXe siècle) :

Cet édifice a été construit au XIXe siècle dans l'enceinte du premier hôpital des Sables qui se situait entre la rue des Jardins et la place Jules Ferry.

  • CHAPELLE NOTRE DAME DE BOURGENAY (EX COUVENT DES CAPUCINS) (circa 1826) :

C'est à Philippe de la Tremoille, comte des Olonnes que l'on doit la fondation du couvent des Capucins en 1600. Sous la Révolution, le couvent des Capucins devient la propriété de Joseph-Marie Gaudin, maire des Sables puis député de la Convention. En 1823, les Ursulines de Jésus en font l'acquisition pour y fonder un établissement destiné à l'éducation des jeunes filles, qui va devenir le collège Notre-Dame de Bourgenay. La chapelle fut édifiée en 1826. Sa façade gothique est d'origine et le porche, oeuvre du sculpteur sablais Jean-Emmanuel Mercier, a remplacé l'ancien maître-autel en bois.

  • L'ÉGLISE SAINT-MICHEL (1909) :

L'ancienne chapelle des Rédemptoristes est transformée en église paroissiale Saint-Michel en 1909. Cette nouvelle paroisse répond notamment à l'accroissement de la population de la ville des Sables dans la partie allant du quartier de la Gare jusqu'à la Tournée d'Olonne.

  • CHAPELLE DU MONASTÈRE DES PASSIONNISTES À LA CHAUME (1927) :

Ce couvent fondé en 1927 était à l'origine destiné à des religieuses de l'ordre de la Passion. C'est en 1980 qu'une communauté de religieux est venue les rejoindre. Le couvent est devenu par la suite le centre spirituel Le relais Pascal.

  • L'ÉGLISE SAINT-PIERRE (1913-1933) :

Construite à partir de 1913, afin de créer une nouvelle paroisse dans le « Bout de ville », la nef de l'église Saint-Pierre est bénite le 14 juin 1920. La seconde partie des travaux, menée par Maurice Durand jusqu'en 1939, concerne tout particulièrement le transept, l'abside et les sacristies. L'église Saint-Pierre, avec son style romano-byzantin unique en Vendée, s'inscrit dans l'art religieux du début du XXe siècle.

L'ÉVÉNEMENT PHARE

Le développement des paroisses est lié à celui de la ville. Pour mettre en lumière ce point historique à l'occasion des 800 ans, la population est conviée à la création d'une fresque humaine lumineuse représentant « LS800 » sur la place du Tribunal. Le sens biblique de la chandeleur étant la fête des lumières, le rendez-vous est donc donné ce jour-là le vendredi 2 février 2018. Une procession sera organisée depuis le parvis de la mairie jusqu'à la place du tribunal. Un drone viendra immortaliser l'événement. Enfants, adultes, famille, amis...tout le monde est convié à venir illuminer les Sables d'Olonne et déguster une bonne crêpe.
- 17h30 : stand de crêpes et boissons chaudes sur le parvis de la Mairie
- 18h30 : départ de la retraite aux flambeaux sur le parvis de la mairie.

MENU SPÉCIAL

Le mardi 13 février, un menu spécial « mardi gras » sera proposé aux écoliers des Sables d'Olonne. Au menu : Trio des trois râpés  - Poulet carnaval - Ratatouille et riz - Fromage - Beignet.

CARNAVAL

Le samedi 17 février, à 15h, la ville proposera aux petits et grands un carnaval déambulatoire. Ouvert à toutes les personnes déguisées ou masquées, le départ sera donné depuis la place Maraud. Les participants seront entraînés par les percussions de la compagnie Capharnaüm pour déambuler sur les quais de La Chaume. Au retour de ce carnaval, un goûter sera offert aux enfants.

ILLUMINATIONS

Pour compléter le thème du patrimoine religieux, les façades de l'église Notre Dame de Bon Port, du Prieuré Saint-Nicolas et de la Croisée de l'Abbaye Sainte-Croix s'illumineront tous les soirs de février. Le coeur de l'église Notre Dame sera illuminé à l'occasion de la fresque humaine le 2 février.
Le cœur de l'église Notre Dame sera illuminé par la société Kalalumen vendredi 2 et samedi 3 février. Le patrimoine religieux de la paroisse proposera pour l'occasion une découverte commentée du Chœur de Notre Dame de 18h à 20h les deux jours.

EXPOSITION

Du 5 février au 10 mars, des photos de vitraux, orgue, calvaires, peintures et autres œuvres d'art sur le thème des anges seront proposées au sein de l'Église Notre Dame de Bon Port.

VISITE GUIDÉE

L'Église Notre Dame de Bon Port proposera des visites guidées les dimanches 11 et 25 février à 15h.

OUVERTURE EXCEPTIONNELLE

Ouverture libre au public d'édifices religieux de la ville les dimanches après-midi de février : l'Église Saint-Nicolas, l'Église Saint-Michel, la chapelle du Sacré Cœur, le Temple cours Blossac, l'Église Saint-Pierre, la chapelle de Bonne Espérance, l'Église Notre Dame de Bon Port.