EN 1
CLIC

Météo - Marée

Tempête
24°C
Coef

Baseline -interne

Site officiel de la ville des Sables d'Olonne

CulturePatrimoine_Chaissac

AVRIL : Les célébrités

avril_2

Au fil des siècles, de nombreux sablais sont devenus des personnalités historiques de la ville, des princes, des généraux et aussi des architectes, armateurs, amiraux ou encore des poètes, des artistes, des danseuses, des ornithologues, des femmes et des hommes qui ont marqué l'histoire à leur façon. Ce mois sera l'occasion de les mettre à l'honneur.

ET DECOUVREZ L'ALBUM PHOTOS DU MOIS

LES SABLAIS CÉLÈBRES

  • Savary DE MAULÉON (circa 1170-1233), sénéchal du Poitou

Savary de Mauléon est l'un des grands seigneurs poitevins du Moyen Âge. D'après le biographe Bélisaire Ledain, c'est un « guerrier remarquable, esprit souple et habile, doué même de goûts littéraires ». Sénéchal du Poitou et vassal des Plantagenêts sous Henri III, il se rallie ensuite aux Capétiens sous Philippe Auguste et Louis VIII. Possédant l'essentiel du littoral poitevin, il dispose d'une très grande flotte de guerre qui fait de lui l'un des seigneurs les plus puissants de son époque. En 1214 « à la mort de son oncle [Guillaume de Mauléon], Savary hérite du Talmondais, de l'Olonnais, de Mauléon, de Fontenay le Comte, de Saint-Michel en l'Herm et de Moutiers les Mauxfaits », comme nous l'indique l'historien Mathias Tranchant. C'est en 1218, avant de partir pour la Croisade, que Savary de Mauléon signe deux chartes de donation aux moines de Sainte-Croix de Talmont qui desservent la chapelle de Saint-Nicolas située à La Chaume. Cela va permettre la colonisation du littoral sablais.

  • Charlotte-Flandrine DE NASSAU (1579-1640), religieuse

Abbesse de l'abbaye Sainte-Croix de Poitiers, la ville lui doit l'implantation d'un couvent de femmes aux Sables-d'Olonne, qui est devenu le centre culturel de l'Abbaye Sainte-Croix.

  • Jean-Emmanuel MERCIER (1743-1821), sculpteur

De 1769 à 1774, il a fait ses études à l'Académie Royale de peinture et de sculpture à Paris, sous la protection de Van Loo. Revenu aux Sables, il participa à la décoration du château de Pierre Levée à Olonne. C'est en 1780 qu'il réalisa sa première grande commande, à savoir le maître-autel de l'église Notre-Dame de Bon Port (1783). Suivront la Pieta au retable de la chapelle de la Croix, le maître autel de Notre-Dame de Bourgenay, le tabernacle de la cathédrale de Luçon (1809) et le Christ en bois du calvaire de la plage en 1821, sa dernière oeuvre.

  • Jean-Jacques AUDUBON (1784-1851), ornithologue

Fils de Jean Audubon (1744-1818), capitaine de navire sablais, Jean-Jacques Audubon a laissé une oeuvre incomparable sur la faune américaine du XIXe siècle. « Oiseaux d'Amérique » est composée de 435 planches, comportant 1065 figures de 489 espèces. Depuis 1999, la salle polyvalente située dans le quartier des « Bouts de Ville » porte le nom du célèbre naturaliste américain.

  • Étienne-Adolphe D'HASTREL DE RIVEDOUX (1805-1874), peintre et lithographe

Natif du Bas-Rhin, Étienne Adophe était le fils du baron Étienne d'Hastrel, général d'Empire. Il fut à la fois officier de marine et artiste de talent, reconnu par la Société de Géographie. Ses nombreux voyages l'entraînèrent à l'Ile Bourbon (Réunion), au Sénégal (Ile de Gorée), au Brésil et en Uruguay. Il a légué une oeuvre abondante dans laquelle figure en bonne place la ville des Sables d'Olonne. C'est aux Sables d'Olonne qu'il s'est établi avec sa famille au milieu du XIXe siècle. Étienne Adolphe d'Hastrel a été nommé chevalier de la Légion d'Honneur en 1840 et promu Officier de la Légion d'Honneur en 1849.

  • Édouard COLLINEAU (1810-1861), général

Ce militaire sablais s'est brillamment illustré lors d'expéditions en Afrique, en Chine, en Crimée et en Italie. Mais c'est surtout par la prise de Malakoff en 1855, à la tête de ses Zouaves, qu'il s'est rendu célèbre. Nommé général, il est également décoré de « l'Ordre du Bain » par la reine Victoria. Il meurt de la variole à Tien-Tsin (Chine) en 1861.

  • Sébastien Laurent (1812-1888) – Horticulteur

Rosiériste de l’Empereur, cet horticulteur s’est spécialisé dans le forçage des roses et des lilas. Il est le principal fournisseur en fleurs coupées de la cour de Napoléon III. Décédé aux Sables d’Olonne où il résidait à la fin de sa vie, il est enterré avec son épouse dans une magnifique tombe richement

  • Charles CHARRIER (1853-1925), architecte

Architecte de la Belle Époque, il a réalisé de nombreuses constructions dont le Palazzo Clementina sur le Remblai des Sables, les gares d'Alicante, Murcia et Torreviéja en Espagne, celles de Cholet et de Fontenay en Vendée.

  • Léon DAVID (1867-1962), ténor

À la fin des années 1880, ce Sablais décroche les premier prix de chant des Conservatoires de Nantes et de Paris. Engagé comme premier ténor à l'opéra-comique, maître du « bel canto », il interpréta au théâtre plus d'une cinquantaine d'oeuvres différentes et se produisit sur les plus grandes scènes nationales et internationales. En 1924, il est nommé professeur au Conservatoire de Paris. Il était Officier de la Légion d'Honneur et Officier de l'Instruction publique.

  • Nina D'ASTY (1882-1832), artiste lyrique

La mystérieuse Nina d'Asty, de son vrai nom Marina Mercedes Teresa Garaviglia était une danseuse du Casino de Paris. Tombée amoureuse des Sables d'Olonne et de ses environs, elle fit construire en 1905 une belle villa aux allures de château fort dans la forêt de la Pironnière, au Château-d'Olonne (« Villa Nina d'Asty »). Elle y donnait des réceptions et des bals où se pressaient de nombreuses personnalités de l'époque.

  • Maurice DURAND (1884-1978), architecte

Ancien élève de Gaston Réchin, cet architecte, très attaché à sa ville, va marquer la cité sablaise de son empreinte : immeubles rue Travot, casino de la Rudelière, église Saint-Pierre, clinique Notre-Dame de France, Hôtel de ville, Grand Casino, place du Tribunal et Caisse d'Épargne, sans compter de nombreux hôtels particuliers. Reçu à l'Académie d'architecture de Paris en 1920, il est nommé architecte de la ville des Sables d'Olonne l'année suivante, architecte des Monuments historiques de la Vendée en 1930, Officier de la Légion d'Honneur en 1935, et finalement architecte départemental en 1937. La Vendée sera largement dotée en oeuvres de Maurice Durand, notamment à la Roche-sur-Yon (Chambre de Commerce, Centre hospitalier départemental, Poste, Archives départementales...). Dans les années 1960, il va s'occuper de la restauration de l'Abbaye Sainte-Croix pour la transformer en centre culturel et de la construction du phare de l'Armandèche. Sa carrière s'est achevée par la restauration du prieuré Saint-Nicolas à La Chaume au début des années 1970.

  • Emmanuel Garnier (1894-1944) – Marin pêcheur

Né dans le quartier du Passage, cet ardent défenseur de la pêche artisanale était le président du Syndicat des marins-pêcheurs des Sables-d’Olonne et du littoral atlantique. Il était également à l’origine de la coopérative L’Union fraternelle. Entré dans la Résistance dès 1940, Emmanuel Garnier a rejoint en 1942 le réseau Manipule auquel il a fourni des renseignements sur les installations allemandes entre Loire et Gironde. Arrêté par la Gestapo puis déporté vers Dachau, il meurt dans l’un des derniers convois vers l’Allemagne, appelé « le Train de la mort ».
Une plaque commémorative en bronze en hommage à Emmanuel Garnier, marin sablais Mort pour la France a été apposée sur l’immeuble de la Coopérative Maritime et inaugurée le 23 décembre 1945.
La ville des Sables-d’Olonne a choisi également d’honorer la mémoire de ce marin respecté du monde maritime en dénommant « quai Emmanuel Garnier » la partie médiane du port de pêche par délibération du Conseil municipal du 9 juin 1945.
Emmanuel Garnier, décoré de la Médaille de la Résistance, a été fait chevalier de la Légion d’Honneur et chevalier du Mérite Maritime à titre posthume.

  • Christophe COLOMBE (1886-1915), poète

Peintre en bâtiments et poète chaumois, il est « Mort pour la France » en 1915. Lauréat de nombreux prix de poésie, son nom figure au Panthéon dans la longue liste des noms d'écrivains et poètes tombés pour la France, aux côtés de ceux de Guillaume Apollinaire et de Charles Péguy.

  • Yvonne BROTHIER (1889-1967), cantatrice

Originaire de Vienne, Yvonne Brothier était comédienne et cantatrice de l'Opéra-Comique à Paris où elle a fait ses débuts en 1916 dans Lakmé. Elle repose au côté de son mari dans le vieux cimetière du quartier de la Chaume.

  • Jean LAUNOIS (1898-1942), peintre

Jean Launois est un peintre originaire des Sables d'Olonne. Ses rencontres avec Lepère et Milcendeau, vont avoir une influence importante sur son travail. À partir de 1920, il vit en Algérie, où il peint à la villa Abd el-Tif, une pension d'artistes créée sur le modèle de la villa Médicis. Il y fait alors la connaissance d'Albert Marquet. Après un séjour en Asie du Sud Est, il expose pour la première fois ses oeuvres à Paris, bien accueillies par les critiques. Il rencontre de nombreux peintres et écrivains. Il vit jusqu'en 1937 entre l'Algérie, la Vendée (Saint-Jean de Monts) et Paris, puis s'installe au Maroc. Il s'inspire de la casbah d'Alger, le vieux quartier de la ville, pour dessiner ses portraits de femmes et d'enfants.

  • Odette ROUSSEAU, dite FLORELLE, (1898-1974), artiste

Née et décédée à La Chaume, célèbre artiste de la chanson et du cinéma, elle fait ses débuts aux Folies Bergères, où elle devient rapidement l'une des vedettes de Paris. Au cinéma, elle est surtout connue pour avoir tenu le rôle principal dans la version française de « l'Opéra de Quat'sous » avec Albert Préjean. Elle tourne cependant quelques films sous la houlette de grands réalisateurs tels que G.W. Pabst, A. Korda, J. Renoir ou F. Lang. Après la guerre, elle n'a que de petits rôles dans des films de Y. Allégret et de R. Clément, avant de se retirer définitivement aux Sables. Aujourd'hui, une rue porte son nom à La Chaume.

  • Simone FEUVRE (1909-2003), sage-femme

Sage-femme et Résistante, elle fut dénoncée et arrêtée en 1944 par la SAP d'Angers, avant d'être déportée à Ravensbruck. De retour aux Sables, elle reprit ses activités et aida à mettre au monde un très grand nombre de bébés sablais. Le square où se situe le monument des Déportés porte son nom depuis 2003.

  • Léo DAVID (1911-2002), artiste lyrique

Léo, fils de Léon David, fut le fondateur du célèbre groupe folklorique sablais « le Nouch » et du Rugby Club Sablais. Directeur du Grand Casino de la Plage, il fut l'un des principaux artisans de l'animation de la station balnéaire dans les années 1950.

  • Odette ROUX (1917-2014), femme politique

Institutrice et Résistante communiste pendant la Seconde Guerre mondiale, Odette Roux, née Loisit, a été Maire des Sables-d'Olonne de 1945 à 1947. Elle est la 1ère femme politique française à être élue maire d’une ville de sous-préfecture. Son mandat a été principalement marqué par la reconstruction de la Ville et la relance économique de la station balnéaire, ainsi que par la réalisation du jardin public auquel a été donné son nom en 2015 et par l’ouverture d’un lycée aux Sables-d’Olonne. Odette Roux a été élue conseillère municipale jusqu’en 1959.
Son mari Alfred Roux (1908-1943), lui aussi instituteur et Résistant communiste, a été arrêté et assassiné par la Gestapo à la prison de la Roche-sur-Yon.
Membre du bureau du Parti Communiste Français (PCF), militante à l’Union des Femmes Françaises et au Mouvement de la Paix, Odette Roux a été décorée de la Légion d’honneur en 2009.

  • Les Reverhos - artistes de cirque

«Les Reverhos» (de leur vrai nom Revéreau) étaient des artistes de cirque mondialement connus. Tout au long de leur carrière, Madeleine Reverho (1916-2013), son mari Gustave (1902-1969) et son beau-frère André (1906-1996) ont travaillé sous les plus grands chapiteaux de France (Medrano, Pinder, Amar et Bouglione) et sur les plus prestigieuses pistes aux Étoiles (Londres, Berlin, Barnum aux USA, Chine, URSS) en proposant des numéros de jonglage et d’équilibristes uniques au monde. Très attachés aux Sables-d’Olonne, «Les Reverhos» sont revenus s’y installer définitivement en 1959, après avoir pris leur retraite artistique. C’est à ces trois artistes que l’on doit la création, en 1963, d’un parc zoologique et exotique à la Rudelière.

  • Jean HUGUET (1925-2006), homme de lettres

Jean Huguet était romancier, essayiste, critique littéraire, traducteur et éditeur français. Cet enfant de La Chaume a été secrétaire national des Libraires de 1953 à 1959, fondateur et Président des Jeunesses Littéraires en 1954, directeur littéraire des éditions « Le Cercle d'Or » de 1972 à 1989, fondateur en 1962 du centre culturel de l'Abbaye Sainte-Croix et cofondateur avec Gaby Anger des « Veillées Chaumoises » en 1971. Il a écrit plus de 40 ouvrages. Il a été promu Officier de l'Ordre National du Mérite en juillet 1971 et Officier des Palmes Académiques en juin 2001.

  • LA SABLAISE, emblème des Sables d'Olonne

La plus ancienne représentation de la Sablaise remonterait à la Révolution Française. Elle a été ensuite dessinée à maintes reprises au XIXe siècle mais c'est à partir des années 1890, sous l'impulsion d'Édouard Mayeux (1846-1917), libraire et publiciste sablais, qu'elle est propulsée ambassadrice de la Ville des Sables en apparaissant sur les célèbres affiches des chemins de fer. La Sablaise est l'icône incontournable de la publicité balnéaire des Sables-d'Olonne à la Belle Époque grâce à des artistes talentueux comme Ogé, Lanos, Pal, Corbineau, Troncy, Galice et Thor. Elle est devenue, selon Nathalie Page-Defendi, «le mythe fondateur du tourisme vendéen». Sujet de prédilection des éditeurs de cartes postales et des marchands de souvenirs, la Sablaise a été déclinée sous toutes les formes. Grâce à Léo David et au groupe folklorique Le Nouch, son aura ne s'est d'ailleurs jamais démentie, comme en témoigne toujours le succès de l'élection de la Reine des Sables.

DECOUVREZ L'EXPOSITION SUR LES CELEBRITES SABLAISES

LES CÉLÉBRITÉS VENUES AUX SABLES

La ville des Sables d'Olonne a également été visitée par de nombreuses personnalités marquantes de l'Histoire de France et du monde des arts.
- Le Roi de France Louis XI (1423-1483) est venu aux Sables d'Olonne en 1472. Accordant de nombreux privilèges à la Ville, il favorisa l'essor du port des Sables d'Olonne. Une des places principales de la cité porte son nom.
- Félix Faure (1841-1899), président de la République de 1895 à 1899, est venu aux Sables d'Olonne le 23 avril 1897. Il est le premier président de la République française à être filmé en voyage officiel. Une avenue porte son nom dans le quartier dit des Présidents.
- Georges Clemenceau (1841-1929), homme politique français et vendéen, président du Conseil de 1917 à 1919 est venu de façon non officielle aux Sables d'Olonne en 1919. Ses surnoms de « Tigre » du « Père La Victoire », en font l'un des acteurs majeurs de la IIIe République.
- Charles de Gaulle (1890-1970), militaire, Résistant et Homme d'État français, Président de la République de 1959 à 1969 est venu aux Sables d'Olonne en 1965.

DECOUVREZ 4 FILMS DES FRERES LUMIERE REALISES AUX SABLES D'OLONNE

L'ÉVÉNEMENT PHARE

Pour ce quatrième mois des festivités, l'équipe municipale souhaite mettre à l'honneur les personnalités sablaises marquantes de l'histoire de la ville au cours des siècles. Pour cela, une exposition en extérieur sera proposée en avril dans la partie du jardin de la Liberté, rebaptisée jardin Odette Roux. L'inauguration de cette exposition aura lieu le 6 avril à 18h. Les promeneurs pourront y découvrir les portraits de nos célébrités.

AFF_AVRIL_LS800

PROJECTIONS ET CONFERENCES

La ville proposera également de découvrir en images la venue de personnalités aux Sables d'Olonne durant ses 800 dernières années. Pour cela, une projection de films et des conférences seront proposées le samedi 14 avril à 18h30 à l'Auditorium Saint-Michel.
Voici la liste des conférenciers invités et les personnalités qu'ils aborderont :

  • Jean-Luc Sarrazin --> Louis XI et Philippe de Commynes
  • Grégoire Moreau --> Richelieu
  • Priscilla Giboteau --> Félix Faure
  • Jean-François Bourasseau et Hervé Retureau --> Clemenceau
  • Robert Aujard --> Charles De Gaulle

EXPOSITION VIRTUELLE

À partir de dessins et de photographies sur la Sablaise à travers les époques (collection Archives municipales des Sables et Musée de l'Abbaye Sainte-Croix) disponible en cliquant sur l'image ci-dessous :

LA_SABLAISE-1

EXPOSITION

Les associations OCEAM et AVVAS s’associent à la commémoration des 800 ans de la ville et offrent un panorama de plusieurs siècles de la riche histoire maritime des Sables lors de l'exposition "800 ans d'histoire maritime sablaise".
Le thème "histoire maritime" sera commémoré en septembre mais l'exposition est à découvrir dès le 8 avril au Musée de la mer et de la pêche et jusqu'au 30 septembre.

800anshistoiresmaritimes

FESTIVAL DE POÉSIE

Le samedi 7 avril au Parc des Roses, l'association Celesta Folia propose un festival de Poésie de 11h à 17h, en hommage au poète Chaumois Christophe Colombe, célébrité mise en avant dans le cadre des 800 ans. Au programme : Duel sur le pré "Tirade de Cyrano de Bergerac" avec les deux champions du monde d'escrime artistique - poètes de Vendée - violon de la garde Républicaine - animations musicales en continu.

affiche celesta folia

LES BALADES DE PRISCILLA

Du 5 avril au 31 décembre 2018, Priscilla Giboteau, guide-conférencière diplômée d'état vous propose des visites thématiques des Sables d'Olonne au départ de l'Office de Tourisme, 1 promenade Joffre.
Plus d'infos ici