EN 1
CLIC

Baseline -interne

Site officiel de la ville des Sables d'Olonne

VivreLesSables_ThibaultJandot

Balades à fer

Exposition de Véronique Bandry et jean-Marie Kulaj
Du 4 avril au 1er mai 2017
Salle des gardes du Prieuré St Nicolas

  • Véronique Bandry

Passionnée par le dessin depuis l'enfance, c'est logiquement que j'ai été amenée à faire des études artistiques, en atelier préparatoire d'abord afin d'apprendre les bases du dessin, puis en école de Design, l' ESDI-CREAPOLE, à Paris.
Graphiste et designer pendant douze ans en agence, en entreprise mais aussi en free-lance, c'est pour pouvoir m'occuper de mes trois enfants que j'ai pris quelques années sabbatiques.
Mais j'ai vite repris mes pinceaux, et c'est professionnellement que j'expose depuis plusieurs années lors de salons nationaux et internationaux.
Mon travail cherche son inspiration dans les scènes de vie, des moments de bonheur accessibles à tous et vécus par chacun : un moment à la terrasse d'un café, un après midi à la plage, un départ en voyage, quelques heures de shopping, etc...Toutes ces scènes prétextent à témoigner de notre époque, de notre environnement, de notre mode de vie.
A travers un style très personnel mis au point au fil d'années de travail, l'essentiel de ma démarche réside dans la volonté d'une impression d'abstraction lorsqu'on regarde la toile de près, et d'une figuration qui se révèle dès que l'on prend un peu de recul.
Pour cet effet, je place la couleur au minimum, où elle est indispensable (pour rester à la limite du figuratif), jouant sur la lumière que celle-ci est capable de diffuser. Je divise le modèle en petites touches colorées et fais circuler le blanc entre chaque forme afin d'en faire ressortir la couleur.
Un « cerné » noir accentue le graphisme et donne un coté bande-dessinée à l'ensemble.
J'utilise l'acrylique, matière qui me convient bien pour la souplesse de son utilisation. Ainsi , je peux jouer sur l'opacité ou la transparence en la diluant plus ou moins.
La légèreté du pinceau imbibé d'eau me permet de jouer avec une gestuelle qui fait l'esthétique de mon travail, renforcée par le choix de ciels toujours blancs. Le blanc, revendiqué comme une vraie couleur !
Des personnages anonymes, blancs eux aussi, signent mon identité, mais traduisent aussi l'idée que notre passage dans le paysage n'est qu'éphémère...Le paysage, lui, même s'il change, restera.

  • Jean-Marie Kulaj

La nature a toujours été présente pour moi depuis l'enfance. Plus tard, j'ai baroudé dans des pays aux végétations luxuriantes comme l'Amazonie, l'Afrique, l'Indonésie ou la Polynésie. J'en ai conservé des souvenirs forts évocateurs.
Dans mon jardin, des scènes botaniques nous renvoient à ces voyages. De là, m'est venue l'idée de mêler le métal au végétal. La quête incessante de vieux outils,  pièces mécaniques et ferraille avait commencée. Depuis, mon imagination fantasque invente des créatures imaginaires qui se mêlent à la végétation pour concourir à la magie des lieux soulignant son originalité. A la recherche de mes souvenirs « planète-terre » J'assemble, je soude pour enfin partager avec vous ce voyage sensoriel et les émotions qui en résultent à travers votre propre imagination créative.

BaladeAFer
  • Partager cet article