EN 1
CLIC

Baseline -interne

Site officiel de la Commune nouvelle des Sables d'Olonne

VivreLesSables_ThibaultJandot

Familles et résidents se retrouvent dans les maisons de retraite

Dès le début de la crise sanitaire du COVID et du confinement, le Centre Communal d’Action Sociale des Sables s’est naturellement trouvé en première ligne pour venir en aide aux personnes vulnérables, parmi lesquels les pensionnaires des maisons de retraite de la ville. Le CCAS a aussitôt mis en place les réseaux de solidarité et fait appel à la réserve citoyenne dans le cadre du dispositif « Allô seniors », par exemple, pour qu’un lien soit fait entre des bénévoles de la France entière et les personnes âgées (1).

Un élan de générosité aux « Fleurs Salines »

« De nombreux Sablais se sont spontanément manifestés pour nous apporter leur aide », évoque avec émotion Anne-Sophie Poirier, directrice du Foyer Logement « Les Fleurs Salines » à la Chaume. « Certains personnels de la Mairie des Sables par exemple ont donné de leur temps pour porter les repas de nos 86 pensionnaires ou nous aider à faire le ménage et leur aide a été indispensable », précise la responsable.

Confinés dans leurs logements, les pensionnaires de l’établissement n’ont pas pu prendre de repas en commun pendant trois longs mois. «C’est derrière nous maintenant et nous avons pris le premier repas de midi ensemble. Nous avons organisé un apéritif pour l’occasion et célébré pas moins de treize anniversaires pour le seul mois de juin ! » se réjouit Anne-Sophie Poirier.

Des agapes qui signent la fin d’un confinement particulièrement compliqué à gérer pour les équipes. Par chance, la résidence dispose d’un jardin qui fut un lieu de promenade quotidien par petits groupes. Entouré par un bâtiment en « U », il fut également transformé en scène improvisée. Les pensionnaires ont alors pu assister à différentes représentations, musicales pour l’essentiel, depuis leur fenêtre ou de plain-pied.

« Là aussi, la générosité s’est exprimée. Certains spectacles étaient programmés mais plusieurs musiciens amateurs ou professionnels se sont proposés de venir jouer. Je me souviens par exemple d’une intervenante du Conservatoire de Musique venue donner un concert de contrebasse », évoque Anne-Sophie Poirier (2).

Depuis le 26 mai dernier, les pensionnaires placés en résidence autonomie ont progressivement célébré les retrouvailles avec leurs proches, dans l’intimité de leur logement. Les contraintes alors assez nombreuses se sont assouplies depuis la prise de parole du Président de la République du 14 juin dernier annonçant la phase supplémentaire de déconfinement progressif. Il ne reste plus aux familles qu’à signer un registre permettant la traçabilité de toutes les visites dans l’établissement.

 

Fleurs_Salines

Un lien virtuel maintenu avec les familles à l’Ehpad « Les Vallées »

Le confinement dans les maisons de retraite de la ville obligé les équipes à faire preuve de réactivité, voire d’inventivité. Comme dans beaucoup d’établissement à l’ehpad « Les Vallées » dans le quartier du Château d’Olonne un lien a été maintenu avec les familles malgré les difficultés. « Grâce au wifi présent partout et avec un ordinateur portable, nous avons mis en place des conversations sous forme de visio avec les familles », explique Emilie Cousteix, la directrice de l’établissement qui compte 80 résidents dont une petite quinzaine dans l’unité Alzheimer.

Ce lien virtuel a été entretenu par des échanges réguliers de photos, adressées par mail aux enfants des résidents. Une « Lettre aux familles » a également été mise en place en coordination avec le Centre Communal d’Action Social des Sables d’Olonne. D’abord rudimentaire, cette lettre dont la maquette a été progressivement peaufinée par les services communication de la Ville, est devenue un rendez-vous hebdomadaire. Très appréciée de tous, elle continuera à faire le lien bien après le déconfinement, mais désormais sur un rythme mensuel.

Une fin de confinement qui signe désormais la possibilité pour les familles de venir librement rendre visite à leurs aînés dans les logements et sans rendez-vous. La distanciation et les masques de protection sont toujours de mise mais les contacts sont de plus en plus chaleureux et libres. Une nécessité pour des pensionnaires dont certains ont souffert de la solitude malgré la forte mobilisation autour d’eux.

« Les bénévoles envoyés par la Ville et le CCAS ont été d’une aide très précieuse, comme la mobilisation des membres du conseil d’administration de l’établissement dont la présence a été vécue comme un réconfort, y compris par les équipes», se félicite la directrice des « Vallées ».

Ehpad_Vallees
  • Partager cet article