EN 1
CLIC

Baseline -interne

Site officiel de la Commune nouvelle des Sables d'Olonne

VivreLesSables_ThibaultJandot

Bilan de la saison touristique 2020

Une saison " globalement positive ", qui doit nous engager vers un tourisme plus qualitatif et moins quantitatif !

YM

Dans un contexte sanitaire particulier, le Maire des Sables d'Olonne est revenu sur la saison estivale qui a été meilleure qu’attendue sans oublier d’évoquer l’impact du Vendée Globe sur cette fin d’année. Enfin, sur un ensemble de constats clairement établis, il a souhaité mettre en perspective un ensemble d’évolutions nécessaires pour le tourisme sablais.

Une saison estivale globalement positive

Avec 112.000 lits touristiques dont 29.000 lits marchands et un chiffre d’affaires qui, sans incidents sanitaires, est de 360 millions d’euros, le tourisme est l’un des piliers majeurs de notre économie. Il génère par ailleurs 6000 emplois.

On peut alors comprendre que les conditions exceptionnelles imposées par la pandémie de COVID-19 étaient particulièrement craintes de tous.

En définitive notre économie touristique a moins souffert qu’imaginé même si l’hôtellerie de plein air a subi une forte chute de fréquentation provoquée par l’absence remarquée de la clientèle étrangère et en particulier britannique.

Des marqueurs permettant d’identifier l’intensité touristique locale révèlent l’attractivité de notre ville.

2.195.197 visites sur le site internet de l’office de tourisme au 01/09/2020 contre 1.529.557 à la même date en 2019 : +33 %

Le tonnage d’ordures ménagères permet d’évaluer les variations d’affluence et sur la saison 2020, il est quasi-stable -1 % mais de +8 % pour les emballages.

Le chiffre d’affaires AirBnB a fortement progressé sur Août 2020, + 18 % et 2,899,970 euros.

Les animations culturelles de la ville ont trouvé leur public comme le prouvent les 100.000 connexions via le QR code affiché sur les tours de projection du spectacle « les Sables d’Olonne XXL »

Autres points positifs :

  • Les bars et restaurants ont bien travaillé accompagnés par les mesures de soutien de la ville comme les facilités de terrasse et de circulation.
  • Le taux d’occupation des meublés de tourisme est resté soutenu à 80 %.

Une saison faite de points forts mais aussi de points faibles

Au rang des points forts de notre saison on aura remarqué les aspects positifs de la piétonisation, les facilitations données à la mobilité avec les navettes gratuites ou bien encore la satisfaction de la clientèle touristique sur la propreté de la ville.

A noter enfin, le fort développement des activités nature et la sécurisation de nos plages surveillées qui cette année n’ont pas connu de décès en dépit d’une hausse sensible des interventions de sauveteurs (+100%).

Les points faibles révélés cette année doivent permettre à la ville d’améliorer sa qualité d’accueil et d’assurer la pérennité du confort de vie des résidents à l’année.

C’est la sécurité qui est particulièrement concernée avec le constat fait par le Maire d’une police municipale et nationale « débordées » face aux incivilités et problèmes de voisinage nombreux. Cette année le climat général était tendu après une longue période de confinement.

Sur les 9 premiers mois de l’année les dégradations ont augmenté de 100 % passant de 150 à 300. Quant aux gardes à vues, elles progressent de 28 % ! Ces chiffres sont annoncés après une augmentation des effectifs de la police municipale et une plus étroite coopération entre la PM et la police nationale dont il faut se féliciter. Le Maire des Sables d’Olonne souligne sa volonté de protéger les biens et les personnes tout en constatant « l’incapacité récurrente de l’État de mettre à la disposition de la ville les renforts de sécurité dont elle a besoin tout au long de l’été ».

En attendant, Les Sables prend ses responsabilités avec sur les 5 années à venir, un nouvel hôtel de police à Actilonne, le développement du parc de caméras de surveillance connecté à un centre de supervision muni d’effectifs.

Une fin d’année où le Vendée Globe et son village laissent espérer un complément d’activité

En dépit des efforts inédits pour que le commerce local bénéficie des visiteurs du village, la situation sanitaire va provoquer une fréquentation inférieure à celle de l’édition précédente.

La municipalité rappelle que cette année il n’y a pas de restaurants grand public sur le village (1 seul présent sur place se destine au club d’entreprises partenaires).

Elle ajoute que des stationnements et des navettes devraient conforter l’attractivité du centre-ville sans oublier l’offre fournie et exceptionnelle d’animations en soirée permettant la fréquentation soutenue des bars et restaurants.

Malheureusement, la COVID-19 a obligé l’annulation de nombreux évènements aux Atlantes et les réservations au cours de la période d’ouverture du Village avoisinent 40 % du parc d’hébergement.

Le week-end du départ du Vendée Globe présente de meilleures perspectives avec un taux de réservation en hébergement qui atteint 75 %

Cependant, le Maire insiste sur le fait que cette édition de la compétition apportera une clientèle supplémentaire à la ville.

Le Vendée Globe apporte, par son impact international, un plus qualitatif avec une clientèle différente de celle de l’été et donc complémentaire. Il présente une image dynamique de la ville, est un puissant vecteur d’attractivité et développe l’image positive de toute l’économie vendéenne.

Quelles perspectives se dessinent pour le tourisme sablais après ce bilan 2020 ?

La première constatation est que cette saison 2020 est restée semblable aux précédentes avec un été où notre ville subit des périodes de sur-fréquentation et même de saturation. Il en découle une peine à maintenir la qualité de vie et d’accueil qui font notre réputation.

La seconde est que nos printemps et fins d’étés pourraient être plus exploités en accueillants plus de visiteurs. Ceci implique une évolution de notre modèle touristique avec à présent la volonté de faire des Sables d’Olonne une destination sélective montant en gamme à la fois sur la qualité des services et sur la clientèle ciblée.

« L’avenir du tourisme sablais c’est moins la quantité des hébergements ou des touristes que la qualité des services, des offres et des clientèles accueillies ».

Dans un premier temps la municipalité annonce que la communication touristique ne visera plus à faire venir plus de monde aux Sables l’été. Elle s’orientera plus sur des périodes hors saison, mettra en évidence des évènements particuliers et ciblera davantage la clientèle étrangère et nordique particulièrement absentes cette année.

Pour monter en gamme la ville souhaite s’engager sur des offres d’hébergements de qualité. C’est déjà le cas avec notre hôtellerie qui monte en gamme et montre l’exemple.

Cependant on peut s’inquiéter de l’offre en matière de meublés. En effet ce marché qui se développe beaucoup sur notre ville à vu se déclarer plus de 600 nouveaux logements sur une année. 45 % d’entre eux sont non classés ce qui signifie qu’ils sont de qualité moyenne voire médiocre.

De ce constat la ville des Sables entend apporter une réponse ferme en luttant plus fortement encore contre la mutation des résidences principales en résidences secondaires.

Parallèlement, elle engagera des actions contre l’expansion des meublés de tourisme non classés, bas de gamme, à travers un renforcement notoire des contrôles et une taxe de séjour majorée. Celle-ci passera de 3 % à 5 % en 2021 avec un maximum de 2,53 euros par nuitée et par personne.

  • Partager cet article