EN 1
CLIC

Météo - Marée

Eclaircies
21°C
Coef

Baseline -interne

Site officiel de la ville des Sables d'Olonne

remblai-(40)ThibaultJandot

LE BILAN DES CONSEILLERS DE SECTEURS À MI-MANDAT


A mi-mandat, l'assemblée générale des conseils de secteurs a permis à ses membres d'effectuer un véritable bilan de leurs travaux, de leurs satisfactions, de leurs réserves et des pistes de travail.

Depuis la mise en place de la démocratie de proximité aux Sables d'Olonne, les conseillers de secteurs se réunissent pour effectuer des bilans et réfléchir à des suggestions dans des domaines aussi variés que la voirie, le cadre de vie et le lien social.

Voirie et cadre de vie : un résultat mitigé

Salle Audubon, le 21 avril dernier, les conseillers, après avoir évoqué leur mode de fonctionnement se sont tout d'abord penchés sur la voirie et le cadre de vie. Des réalisations ont été effectuées à leur demande telle que la mise en place d'abribus, la pose de plots, la construction de WC et l'ajout de fléchage pour signaler leur présence, la mise en place de poubelles...
Travail sur la dénomination des plages, des rues du lotissement des Roses, projet avancé sur le fleurissement de la ville, les conseillers ne chôment pas. Des points négatifs ont toutefois été pointés : le ramassage des poubelles en fin de week-end ou encore le manque de budget et de priorité en termes d'enfouissement de réseaux.
Les conseillers relèvent également "qu'il n'est pas possible de mettre des rues en sens unique sans installer des chicanes et/ou des ralentisseurs", ce à cause de la vitesse qui s'en trouve augmentée.
Les conseillers du secteur Gare regrettent également "que la suppression du stationnement alterné ne soit pas retenue" et que leur quartier demeure très minéral alors qu'il est "une porte d'entrée dans la ville".

10-1 réunion voirie

Le lien social consolidé

Le lien social constitue une préoccupation majeure des conseillers de secteurs.
Au chapitre des points positifs, les permanences mensuelles portent leurs fruits mais ce n'est pas le seul point : la fête des habitants, les jeux de société dans les cafés du centre-ville, l'organisation du Bain du 1er janvier, le partenariat avec l'Apno pour le lancement du Repair Café... Autant d'occasions de se rencontrer et de faire vivre le lien social.
Il conviendra toutefois de faire en sorte d'améliorer la fréquentation des permanences et la communication avec les habitants : "beaucoup ne connaissent pas leurs conseillers de secteurs".
Au bout de trois ans, cette expérience citoyenne s'est montrée enrichissante pour ces Sablais tirés au sort. Ils apprennent à mieux connaître la ville, ses habitants, les rouages et les contraintes de l'administration municipale, celles de l'enchevêtrement des compétences.

10-4 Repair café

Des projets nombreux

Les conseillers ne manquent pas de projets. A ce titre, l'amélioration du parking pour les camping-cars près du Conservatoire apparaît comme une évidence : goudronnage, fleurissement et plantation d'arbres.
Restent aussi des pistes telles que la mise en place d'un F.P.H. (Fonds de participation pour les habitants*), la création d'un espace de co-working en centre-ville, la diminution des incivilités, la relance des campagnes sur les nuisances sonores, l'organisation de réunion de perfectionnement ou de mise à jour des connaissances du code de la route, l'installation de tables de pique-nique en centre-ville, ce dernier point ne semblant toutefois point faire l'unanimité. Pour autant, il n'est pas question d'avoir une vision idéalisée de cette politique publique. Pour les conseillers, la communication entre les secteurs doit ainsi être améliorée, surtout sur les sujets qui concernent deux ou plusieurs secteurs géographiques.


Le dialogue entre la municipalité et les conseils de secteurs sont perçus comme perfectibles. L'organisation interne des conseils doit parfois être revue. Chaque groupe doit ainsi avoir un animateur, un pilote, sur tel ou tel dossier.


Restent également les compétences telles que le tourisme, les transports ou le ramassage des ordures ménagères. Elles relèvent de l'Agglomération et l'interlocuteur/responsable est souvent mal identifié.

10-5 jeux de société

*Doté financièrement par l'Etat et les collectivités, le Fonds de participation des habitants (FPH) permet de financer des projets ponctuels de faibles coûts qui contribuent au renforcement du lien social dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville. La simplicité des démarches et la souplesse des procédures favorisent l'implication des habitants « non experts ».

 

10-Conseillers de secteurs
  • Partager cet article