EN 1
CLIC

Baseline -interne

Site officiel de la Commune nouvelle des Sables d'Olonne

VivreLesSables_ThibaultJandot

THALASSOTHERMIE : une énergie propre, renouvelable et locale

Aux Sables d'Olonne, la thalassothermie alimentera bientôt 17 bâtiments publics et privés grâce à Enerplage.

BAIE_SABLES

« La mer est une immense source d’énergie.

Il est temps pour Les Sables d’Olonne de se doter des technologies
permettant d’en profiter.

En adaptant le système de drainage existant sur la Grande Plage, nous
allons créer un système de chauffage autonome pour de nombreux
bâtiments en centre-ville.

Avec cet investissement d’avenir, nous dotons notre territoire d’une
source d’énergie propre, locale et 100% renouvelable : la thalassothermie.

En plus, nous profitons d’une aide financière majeure de l’ADEME. Tous
les voyants sont au vert pour lancer les travaux et réaliser ce beau projet. »

Yannick Moreau, Maire des Sables d'Olonne et Président Les Sables d'Olonne Agglomération

 

 A l'origine : le système Ecoplage qui permet de lutter contre l'érosion de la Grande Plage

Installé en 1999 aux Sables d’Olonne, il s’agit d’un système de drains sous la plage, parallèles au trait de côte et reliés à une station de pompage.
Le drainage assèche l’estran, freine l’érosion de la plage et facilite le ré-ensablement à la fin de l’hiver.
L’eau ainsi pompée, parfaitement propre, est rejetée à la mer et peut-être utilisée pour d’autres activités comme la thalassothermie.
C’est ici qu’intervient Enerplage.

Enerplage consiste à utiliser l’eau drainée sur la Grande Plage pour alimenter un système de pompes à chaleur. Cette technologie appelée thalassothermie fournit une énergie propre, renouvelable, locale, moins impactante que le gaz, cette énergie fossile importée et bien trop coûteuse.
Une réponse concrète pour atteindre les objectifs de l’Agglo en matière de développement durable, de réduction des gaz à effet de serre ou encore de réduction de notre dépendance aux énergies fossiles importées.

Dans un premier temps, 17 bâtiments publics et privés alimentés :

• Base de mer
• Les Atlantes
• Piscine du remblai
• Immeuble Foch
• Hôtel de ville
• Future médiathèque
• immeuble les Salines
• immeuble Persévérance
• Collège Pierre Mauger
• Ecole des jardins
• Délégation à la Mer
et au Littoral (DML)
• Collège ND de Bourgenay
• Ecole Saint Elme
• Musée de l’Abbaye Sainte Croix
• Conservatoire Marin Marais
• Sous-Préfecture
• EHPAD Les Genêts d’or

La thalassothermie, qu'est-ce que c'est ?

La thalassothermie consiste à utiliser les calories de l’eau de mer pour alimenter des systèmes de chauffage, d’eau chaude, de refroidissement ou de climatisation.

L’eau de mer captée sur la plage par les drains passe dans un échangeur thermique qui permet de transférer ses calories dans de l’eau douce, sans les mélanger. L’eau de mer peut être rejetée en milieu naturel sans aucune pollution.
L’eau douce reliée à des pompes à chaleur permet de produire l’énergie qui chauffe un fluide caloporteur servant par exemple au chauffage de bâtiment. Avec 1 KW d’électricité, on produit 4,5 KW de chaleur. En comparaison, un chauffage électrique produit 1 KW de chaleur avec 1 KW d’électricité.
Une énergie propre, efficace et 100% renouvelable

PLAN_THALASSOTHERMIE

Avec une eau de mer à 7 degrés, on produit un fluide de chauffage à 80 degrés.

Un investissement d’avenir, une opportunité à saisir maintenant

La Ville et l’Agglomération saisissent une double opportunité :

  • celle d’optimiser une technologie déjà existante en tirant le meilleur des drains déjà installés sous la Grande Plage
  • celle d’un financement exceptionnel de l’ADEME à hauteur de 45% des travaux, soit 3 788 000 €

Ce projet permettra également d’atteindre les objectifs 2050 qui imposent une baisse d’au moins 60% de consommation d’énergie fossile.

A noter : la thalassothermie va permettre de réduire de 60% les gaz à effet de serre rejetés par les bâtiments, soit 1000 tonnes de co2 en moins chaque année.

Organisation des travaux

Tranche 1 : mars 2024 à mai 2024

  • Travaux de création du réseau de chaleur urbain entre l’Hôtel de Ville et le collège Pierre Mauger
  • Création d’une liaison entre Les Atlantes et la Grande Plage

Pendant la durée des travaux la circulation et le stationnement seront adaptés. Afin de limiter les perturbations, les travaux se feront par tronçons successifs.

Rues impactées par les travaux :

  • Du 25 mars au 19 avril 2024 : rue du Maréchal Leclerc
  • Du 2 au 5 avril 2024 : rue de la Caisse d’épargne
  • Du 3 au 30 avril 2024 : travaux au niveau des Atlantes
  • Du 15 au 30 avril 2024 : place Collineau et avenue Carnot

Tranche 2 : mi-novembre 2024 à mi-janvier 2025

Pose de la canalisation de pompage, de rejet de l’eau de mer, et poursuite du réseau de chaleur

Les travaux seront effectués par tronçon de 200m par 30m de large depuis le pied de la petite jetée.
Le sable décaissé servira à réaliser un merlon de protection.
Chaque tronçon sera remblayé et remis en état avant de débuter le suivant.
Pendant les travaux les piétons pourront circuler sur la plage en passant sous le merlon.

Tranche 3 : janvier 2025 à septembre 2025

  • Rue Travot : de mi-janvier à mi-mars 2025

Des travaux seront effectués au deux extrémités de cette rue. La zone du chantier sera délimitée par des palissades en bois.
La rue restera évidemment accessible aux piétons.

  • Poursuite des travaux sur le réseau de chaleur urbain : Quai Dingler...
  • Partager cet article