EN 1
CLIC

Météo - Marée

Nuageux: 85-100%
8.2°C
Coef

Baseline -interne

Site officiel de la Commune nouvelle des Sables d'Olonne

remblai-(40)ThibaultJandot

Saint Michel : 1 - dragon : 0

Discours de Yannick Moreau, maire des Sables d'Olonne, prononcé à l'occasion de la fête de la Saint-Michel, organisée par l'amicale sablaise des parahutistes.

" Saint Michel 1 - dragon 0
Parachutistes 1 - wokistes 0
Bon sens 1 - justice 0
Sablais 1 - libres penseurs 0

Les Sablais savent défendre et sauront défendre les figures les plus remarquables de leur patrimoine, les figures de leur identité culturelle. Qu’on se le dise !
Déboulonneurs, wokistes, passez votre chemin, vous ne serez jamais les bienvenus aux Sables d’Olonne. Cette petite victoire forgée par le bon sens et la bonne entente d’une ville et d’une paroisse, d’un maire et d’un père, cette victoire a cependant un goût amer, préoccupant.

Elle révèle en filigrane la vulnérabilité des ressorts et des fondements de notre Nation. Comment une poignée ultra-minoritaire terrée à la Roche-sur-Yon peut-elle réussir à dicter ses volontés à la majorité ? Comment la magistrature administrative qui siège au Conseil d’Etat, la plus haute juridiction de notre pays, peut-elle sans sourciller balayer la question de droit que posait la requête de la ville des Sables ? Alors même qu’il y a seulement quelques années elle validait, au nom d’une laïcité tolérante et « heureuse », la présence d’une crèche dans le hall public du Conseil Général de la Vendée au nom d’une tradition locale qui ne faisait pas alors obstacle au principe de laïcité.

Dans cette affaire de statue, le dragon finalement vaincu par St Michel, c’était le pack compact des francs-maçons qui ne manquent jamais une occasion de tenter de se payer un symbole ou une tradition chrétiens. Eh bien, une nouvelle fois, grâce au bon sens habile du Père Antoine, des paroissiens et de la ville, le résultat est clair et net : Saint Michel 1, dragon zéro. Parachutistes, Sablais, Vendéens, patriotes rassemblés ce matin sur la désormais célèbre Place St Michel des Sables d’Olonne, vous êtes les sentinelles, les gardiens, vous êtes les protecteurs des symboles, des croyances, des valeurs qui font de la France la Nation qu’elle est devenue.

La France n’est pas un empilement de lois, de papiers, de décisions de juges post-modernes.
La France n’est pas une entité informe, insignifiante, digitale, liquide, diluée dans un magma universaliste où tout s’achète et tout se vend.
La France n’est pas un astre mort qui doit disparaître pour mieux faire renaître une galaxie mondialisée, prométhéenne.

saint-michel-3

La France est une âme, une âme nourrie par l’amour de générations d’enfants qui l’ont servie, façonnée, et qui sont parfois, amis combattants et parachutistes, morts pour elle, pour qu’elle survive dans le coeur des générations qui suivent.

La France est un peuple de chair et de sang, une géographie, une culture, un art de vivre, un héritage, un devoir, un actif monolithique qui ne se brade pas, ne se soumet pas, ne se vend pas à la découpe au gré de petits renoncements qui l’abîment, la dénaturent ou la dévisagent trop souvent. La France c’est une ambition, une exhortation, un horizon.

Sablais, parachutistes, Vendéens, patriotes, vous aimez St Michel parce que vous aimez la France . Vous aimez et défendez St Michel parce que vous voulez que Les Sables d’Olonne restent les Sables d’Olonne et que la France reste la France !

Mes chers amis, dans ce monde où sévissent impunément les déboulonneurs, les diviseurs, les séducteurs, les déconstructeurs, les fossoyeurs des valeurs fondamentales de notre Nation millénaire, il y aura d’autres St Michel à défendre, d’autres combats à mener, d’autres dangers à repousser.

Mes chers amis, la chasse aux dragons est ouverte.
Serez-vous là ? Serez-vous là ? Mes chers amis, serez-vous là ? Et vos enfants, vos petits-enfants seront-ils prêts après vous à reprendre le flambeau ? Et à devenir après vous les protecteurs et serviteurs de la France qu’ils auront à leur tour reçue en héritage. Nous sommes saisis de ce devoir de transmission, de ce devoir de transfusion. Si chacune et chacun d’entre nous ne se sent pas débiteur de la France, si chacune et chacun d’entre nous ne se sent pas investi de la mission de la faire aimer à nos enfants et petits-enfants, qui le fera ?

Les journalistes de télévision ? qui pour l'immense majorité d'entre eux sont à gauche, voir à la gauche de la gauche de la gauche... Si nous ne le faisons pas,
Qui le fera ? C’est à vous, c'est à nous, à chacun d’entre nous de prendre nos responsabilités et de nous employer jour après jour à transmettre l’amour et la confiance en la France. Oui la France est une espérance !
Vive les parachutistes !
Vive Les Sables d’Olonne !
Vive Saint Michel !
et par-dessus tout … Vive la France ! "

saint-michel-2
  • Partager cet article