EN 1
CLIC

Baseline -interne

Site officiel de la Commune nouvelle des Sables d'Olonne

remblai-(40)ThibaultJandot

NOUVEAU PARC ÉOLIEN VISIBLE DEPUIS LE LITTORAL

POUR LES ÉLUS VENDÉENS C'EST CLAIR ET NET : C'EST NON !

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Publié le 6 mai 2024

L’association internationale « Les Plus Belles Baies du Monde » soutient les communes vendéennes qui s’opposent à l’implantation d’éoliennes géantes en mer visibles des côtes.

Les collectivités vendéennes, de plus en plus nombreuses à s’opposer au plan du gouvernement qui projette la construction d’éoliennes géantes en mer visibles depuis les côtes, viennent de recevoir le soutien des « Plus Belles Baies du Monde ».

Le Conseil d’Administration de l’association, qui regroupe des représentants de tous les pays des « Plus Belles Baies du Monde », a adopté à l’unanimité une résolution pour soutenir la démarche des élus vendéens.

Pour rappel, le projet concerné, ce sont des éoliennes de 300m de haut, visibles depuis la baie des Sables d’Olonne classée parmi les « Plus Belles Baies du Monde », et coupant l’horizon des plages sauvages de Saint-Gilles-Croix-de-Vie ou encore de Talmont-Saint-Hilaire.

Pour l’association « Les Plus Belles Baies du Monde » : « L’installation d’éoliennes en face de ces sites exceptionnels pose une menace sérieuse à leur valeur remarquable. Il n’est pas envisageable de voir détériorer la vue sur l’horizon depuis nos baies. L’impact de ces éoliennes à proximité des côtes est multiple : un impact visuel, qui risque de nuire au tourisme et va nuire à la beauté de notre littoral ; un impact économique tant sur les zones de pêche que sur le tourisme ; un impact sur les activités nautiques ; un impact sur la biodiversité marine... »

L’association qui regroupe les 42 plus belles baies au monde précise « qu’elle soutient activement le développement des énergies décarbonées, mais qu’aujourd’hui il existe des technologies efficaces qui ne nuisent pas à l’environnement et à la beauté de nos sites remarquables. Le Conseil d’Administration soutiendra toutes les baies membres face à des projets éoliens nuisibles à nos territoires littoraux. »

-----------------------

 

 

Débat sur les éoliennes en mer : premier espoir pour la sauvegarde de nos paysages

La mobilisation continue

Publié le 19 avril 2024

Communiqué de Yannick Moreau

 

" Le grand débat organisé par L'A.V.E.L. ce jeudi 18 avril a porté ses fruits.
Au nom du ministre de l'énergie, Madame Hermine Durand a tenté de rassurer les élus vendéens et le public en déclarant 3 choses les importantes pour l'avenir.


1- Aucune décision n'est prise sur le positionnement des futurs parcs éoliens en mer.
2- Elle a également souligné que : " évidemment on ne va pas mettre le futur parc vendéen à 15km des côtes ".
3- Enfin, elle précise que " la France espère bien devenir un leader mondial de l'éolien flottant ". Une technologie d'avenir qui permet d'envisager des éoliennes éloignées et invisibles des côtes.

Nous veillerons à ce que ces engagements soient tenus et que la voix des élus, des marins-pêcheurs et des amoureux des paysages littoraux vendéens soit écoutée et respectée.
La mobilisation vendéenne ne faiblira pas. "

 

Yannick Moreau

maire des Sables d'Olonne,

président de l'A.V.E.L. (Association Vendéenne des Élus du littoral)

---------------------------------------

 

NON à un parc éolien visible et proche des côtes des Sables d'Olonne, de Bretignolles,

de Saint-Gilles-Croix-de-Vie...

Publié le 8 mars 2024

« Nous ne voulons pas d'un développement éolien ni d'un 2e parc qui détruiraient nos paysages littoraux. »

Il existe des alternatives.

Le Gouvernement est prévenu : les Vendéens ne se laisseront pas faire.

Interview du maire Yannick Moreau sur France Bleu

 

COMMUNIQUÉ DE L'AVEL

"Au vu de la carte présentée ce mercredi midi 6 mars 2024 par le préfet maritime au nom de l'Etat et dont nous vous faisons une présentation dans l'image ci-dessous, il apparaît que le Gouvernement se moque clairement de l'avis des élus vendéens, comme il se moque manifestement du "grand débat" qu'il a initié sur la "planification maritime" puisqu'il choisit délibérément de dévoiler les cartes de projets éoliens dix jours après l'organisation du débat public vendéen.

Entre autres nouveautés sorties du chapeau, positionner une nouvelle "aire propice", synonyme d'un futur parc éolien posé d'ici à 2035, à 15 km des Sables d'Olonne et de Saint Gilles Croix de Vie, et à 24 km de Talmont Saint Hilaire est pour nous parfaitement inacceptable.

Les élus du littoral vendéen ne laisseront pas faire.

Nous allons nous réunir dans les prochains jours et examiner les suites que nous donnerons à cette prise en otage du paysage littoral vendéen.

Aucune politique publique maritime d'ampleur ne pourrait réussir contre l'avis des élus et populations littoraux."

Yannick Moreau
Président de l'Association Vendéenne des Élus du Littoral (A.V.E.L.)
et Maire des Sables d'Olonne

carte_eoliennes

parc_eolien_pouliguen

  • Partager cet article