EN 1
CLIC

Baseline -interne

Site officiel de la Commune nouvelle des Sables d'Olonne

remblai-(40)ThibaultJandot

NETTOYAGE DES PLAGES

Gestion des plages

La gestion des déchets sur terre comme en mer laissant sérieusement à désirer, ce sont des tonnes de déchets qui rejoignent la mer chaque jour dans le monde. Ces déchets tapissent en grande partie les fonds marins, d’autres flottent vers le large, et une partie est ramenée sur les littoraux par les courants et déposés sur les plages par les marées.

Aux Sables d’Olonne, la gestion des déchets qui y parviennent sur les 20 kilomètres de littoral dépend de leurs profil, protections et usages.
On distingue 4 secteurs :

  • Le littoral olonnais : de la Gachère à la Paracou

Les grandes plages protégées de l’urbanisation par la forêt domaniale le sont aussi par un classement Natura 2000 (Habitas et Oiseaux). Leur gestion doit donc s’adapter aux espèces naturelles parfois rares que l’on trouve dans ce milieu : maintien de la laisse de mer, limitation des activités pendant la période de nidification… Ainsi, le nettoyage mécanique y est proscrit, les plages surveillées sont nettoyées à la main par des agents de la Ville en été, et le reste de l’année, le nettoyage est assuré par les promeneurs citoyens qui évacuent les déchets ramassés vers les bacs à marée installés par l’ONF et par la Ville aux niveaux des accès.

  • La grande plage : de la base de mer jusqu’à Tanchet

Plage urbaine, elle est l’image de la station balnéaire depuis plus d’un siècle. A ce titre, la plage fait l’objet d’un nettoyage mécanique régulier par les services de la Ville, avec une cadence qui varie en fonction des saisons (1/semaine en hiver, quotidiennement en été) et des dépôts.

  • Le littoral castelolonnais

Ces côtes rocheuses ne sont pas adaptées au matériel et peuvent être dangereuses d’accès. Un nettoyage est assuré par une entreprise spécialisée plusieurs fois par an, généralement après les grandes marées.

  • La baie de Cayola

Cette baie est à cheval sur les territoires des Sables d’Olonne et de Talmont-Saint-Hilaire. Sa gestion est donc alternée chaque année entre les 2 villes. Le nettoyage manuel y est réalisé ponctuellement en fonction des arrivages.

Notez que les services de la Ville interviennent régulièrement sur l’ensemble du littoral pour des opérations ponctuelles d’évacuation de déchets problématiques (dangereux, nauséabonds, salissant…).

Nettoyer la plage

De plus en plus d’initiatives de nettoyage de plage sont constatées. Voici quelques consignes pour avoir un impact véritablement positif sur l’environnement :

  • Ne ramasser que les produits d’origine humaine : plastiques, métaux, bois manufacturés, cordages…
     
  • Ne pas ramasser la laisse de mer ! Il s’agit du dépôt naturel de la mer sur le littoral. Elle est constituée essentiellement d’algues, de restes d’animaux morts (coquillages, carapaces, os de seiche…), bois naturel, etc. Elle forme la base de la chaîne alimentaire du milieu naturel qu’est la plage.
     
  • Ne pas aller ramasser les déchets dans les dunes ou en haut de plage : le piétinement est souvent plus néfaste pour les dunes que les déchets eux-mêmes. De façon générale, dès que la pente s’incline davantage ou que vous voyez apparaitre des plantes, même clairsemées, il faut s’arrêter. Vos pas risquent d’anéantir ces plantes ou celles en devenir, et de faire reculer la végétation qui est la seule à pouvoir maintenir la dune.

Les actions groupées sont volontairement limitées sur la côte sauvage entre mi-mars et mi-juin. Des oiseaux nidifient à même la plage. Leurs œufs quasi-indétectables risquent d’être écrasés et la nidification dérangée, ayant pour conséquence l’absence de reproduction effective, et la disparition à terme d’espèces telles que le gravelot à collier interrompu (petit limicole de 15 à 17cm de haut, blanc et brun, pattes et bec noirs, queue courte, bandeau oculaire étroit, bande pectorale noire très incomplète).