EN 1
CLIC

Baseline -interne

Site officiel de la Commune nouvelle des Sables d'Olonne

vg

Fil rss

Vendée Globe

lundi 26 octobre 2020

https://www.vendeeglobe.org

  • Qualifié sur la Vendée - Arctique - les Sables d’Olonne sur le bateau d’Erik Nigon, le skipper toulonnais a fait preuve d’une ténacité hors pair pour concrétiser un projet Vendée Globe en un temps record. Avec l’enthousiasme qui le caractérise, il nous livre son ressenti à quelques jours du départ.

    (Actualité) - Clément Giraud : « J’ai été aspiré par une dynamique positive »

    lundi 26 octobre 2020

    Qualifié sur la Vendée - Arctique - les Sables d’Olonne sur le bateau d’Erik Nigon, le skipper toulonnais a fait preuve d’une ténacité hors pair pour concrétiser un projet Vendée Globe en un temps record. Avec l’enthousiasme qui le caractérise, il nous livre son ressenti à quelques jours du départ.

    Voir le détail

  • Dans sa famille, personne ne naviguait. Lui s’est trouvé une passion précoce et dévorante pour la course au large en solitaire et a fait son chemin tout seul, en passant par l’architecture navale, pour que, quoi qu’il arrive, il reste toujours près des bateaux…

    (Actualité) - A la rencontre de Charlie Dalin

    lundi 26 octobre 2020

    Dans sa famille, personne ne naviguait. Lui s’est trouvé une passion précoce et dévorante pour la course au large en solitaire et a fait son chemin tout seul, en passant par l’architecture navale, pour que, quoi qu’il arrive, il reste toujours près des bateaux…

    Voir le détail

  • Sam Davies revient pour la 3e fois au départ de sa course fétiche. 4e en 2008-2009, elle s’aligne cette année à bord d’un bateau performant et qu’elle maîtrise bien.  La navigatrice britannique semble particulièrement affûtée. Nous l’avons rencontrée sur le ponton des Sables d’Olonne.

    (Actualité) - Sam Davies : « Je ne me positionne pas comme favorite »

    lundi 26 octobre 2020

    Sam Davies revient pour la 3e fois au départ de sa course fétiche. 4e en 2008-2009, elle s’aligne cette année à bord d’un bateau performant et qu’elle maîtrise bien.  La navigatrice britannique semble particulièrement affûtée. Nous l’avons rencontrée sur le ponton des Sables d’Olonne.

    Voir le détail

  • Alain Gautier, Michel Desjoyeaux, Vincent Riou, François Gabart et Armel Le Cléac’h : ces vainqueurs ont mis leur expérience au service de skippers qui s’apprêtent à s’élancer cette année, chacun à sa manière. Explications.

    (Actualité) - Quand les anciens vainqueurs sont sur le pont

    lundi 26 octobre 2020

    Alain Gautier, Michel Desjoyeaux, Vincent Riou, François Gabart et Armel Le Cléac’h : ces vainqueurs ont mis leur expérience au service de skippers qui s’apprêtent à s’élancer cette année, chacun à sa manière. Explications.

    Voir le détail

  • Dans le cockpit de son bateau où il nous reçoit, le skipper italien s’agite comme une pile électrique. Avec une énergie communicative, dans un français imagé et à grands renforts de gestes, il répond à nos questions tous azimuts…

    (Actualité) - Giancarlo Pedote : « Il y a un facteur chance dans une course comme celle-là »

    dimanche 25 octobre 2020

    Dans le cockpit de son bateau où il nous reçoit, le skipper italien s’agite comme une pile électrique. Avec une énergie communicative, dans un français imagé et à grands renforts de gestes, il répond à nos questions tous azimuts…

    Voir le détail

  • Le Vendée Globe, il le vit sans discontinuer depuis qu’il a remonté le chenal après 124 jours de mer en février 2017. Cette aventure, Sébastien Destremau l’a déclinée en livre, en BD, en chanson, en conférences, en pièce de théâtre… Et puis il a décidé d’y replonger, de s’interroger à nouveau sur sa capacité à se surpasser avec un objectif : faire mieux qu’il y a quatre ans. 

    (Actualité) - À la rencontre de Sébastien Destremau

    dimanche 25 octobre 2020

    Le Vendée Globe, il le vit sans discontinuer depuis qu’il a remonté le chenal après 124 jours de mer en février 2017. Cette aventure, Sébastien Destremau l’a déclinée en livre, en BD, en chanson, en conférences, en pièce de théâtre… Et puis il a décidé d’y replonger, de s’interroger à nouveau sur sa capacité à se surpasser avec un objectif :...

    Voir le détail

  • Petite entrevue avec Fabrice Amedeo. À l'intérieur de son bateau, on trouve du matériel scientifique pour la recherche océanographique et des icônes porte-bonheur. Il y a aussi un texte de Mohamed Ali affiché bien en vue dans la descente, un texte qui dit que rien n’est impossible...

    (Actualité) - Fabrice Amedeo : « Impossible n’est pas une fatalité, c’est un défi »

    dimanche 25 octobre 2020

    Petite entrevue avec Fabrice Amedeo. À l'intérieur de son bateau, on trouve du matériel scientifique pour la recherche océanographique et des icônes porte-bonheur. Il y a aussi un texte de Mohamed Ali affiché bien en vue dans la descente, un texte qui dit que rien n’est impossible...

    Voir le détail

  • En très peu de temps, Clarisse Crémer a été propulsée du Mini à l’IMOCA. Mais rien ne semble effrayer cette tête bien faite qui apprend vite. Sa principale force ? Son envie de profiter jour après jour de son premier tour du monde en solitaire.

    (Actualité) - Clarisse Crémer : « L’enthousiasme est une force »

    dimanche 25 octobre 2020

    En très peu de temps, Clarisse Crémer a été propulsée du Mini à l’IMOCA. Mais rien ne semble effrayer cette tête bien faite qui apprend vite. Sa principale force ? Son envie de profiter jour après jour de son premier tour du monde en solitaire.

    Voir le détail

  • La navigatrice Britannique a vécu toute son enfance sur le pont du voilier familial. C’est ce qui lui confère cette aisance naturelle en mer, un environnement où elle est à sa place. Sur cette 9e édition – et pour sa troisième participation - Sam se présente comme une redoutable prétendante au top 5.

    (Actualité) - À la rencontre de Sam Davies

    samedi 24 octobre 2020

    La navigatrice Britannique a vécu toute son enfance sur le pont du voilier familial. C’est ce qui lui confère cette aisance naturelle en mer, un environnement où elle est à sa place. Sur cette 9e édition – et pour sa troisième participation - Sam se présente comme une redoutable prétendante au top 5.

    Voir le détail

  • Après son abandon en 2016, Kojiro Shiraishi veut réussir à terminer le Vendée Globe. Le skipper japonais prend cette fois la barre d’un foiler de dernière génération, performant et puissant qu’il nous avoue avoir parfois du mal à dompter…

    (Actualité) - Kojiro Shiraishi : « DMG MORI se projette déjà pour 2024 »

    samedi 24 octobre 2020

    Après son abandon en 2016, Kojiro Shiraishi veut réussir à terminer le Vendée Globe. Le skipper japonais prend cette fois la barre d’un foiler de dernière génération, performant et puissant qu’il nous avoue avoir parfois du mal à dompter…

    Voir le détail

  • Le triple médaillé paralympique nous recevait cette semaine dans le cockpit de son bateau rouge. Souriant, détendu, Damien Seguin part en confiance sur son premier tour du monde en solitaire à bord d’un bateau sur lequel il a énormément navigué.

    (Actualité) - Damien Seguin : « Je me sens capable de relever ce défi »

    samedi 24 octobre 2020

    Le triple médaillé paralympique nous recevait cette semaine dans le cockpit de son bateau rouge. Souriant, détendu, Damien Seguin part en confiance sur son premier tour du monde en solitaire à bord d’un bateau sur lequel il a énormément navigué.

    Voir le détail

  • Le skipper de Bureau Vallée 2 fait partie des récidivistes du tour du monde en solitaire. À deux semaines de son troisième départ, il insiste sur les prouesses physiques et mentales qu’exigent les nouveaux IMOCA.

    (Actualité) - Louis Burton : « Sur ces bateaux, il faut une résistance physique et mentale énorme »

    samedi 24 octobre 2020

    Le skipper de Bureau Vallée 2 fait partie des récidivistes du tour du monde en solitaire. À deux semaines de son troisième départ, il insiste sur les prouesses physiques et mentales qu’exigent les nouveaux IMOCA.

    Voir le détail

  • Le Village du Vendée Globe a ouvert ses portes il y a une semaine. Sur les visages, les masques sont partout, et dans le village, la foule n’est pas celle de grands jours, mais la passion que suscite le tour du monde en solitaire sans escale et sans assistance est intacte et dans la tête des marins, c’est un pré-départ presque normal.

    (Actualité) - Un pré-départ presque normal

    samedi 24 octobre 2020

    Le Village du Vendée Globe a ouvert ses portes il y a une semaine. Sur les visages, les masques sont partout, et dans le village, la foule n’est pas celle de grands jours, mais la passion que suscite le tour du monde en solitaire sans escale et sans assistance est intacte et dans la tête des marins, c’est un pré-départ presque normal.

    Voir le détail

  • Le pilote de ligne finlandais Ari Huusela, n’est pas un compétiteur pur jus. Mais en bon marin, il s’est préparé très consciencieusement à son premier Vendée Globe. Soutenu et conseillé par Alex Thomson, il aimerait boucler son tour en 100 jours.

    (Actualité) - Ari Huusela : « Je suis un finisher »

    vendredi 23 octobre 2020

    Le pilote de ligne finlandais Ari Huusela, n’est pas un compétiteur pur jus. Mais en bon marin, il s’est préparé très consciencieusement à son premier Vendée Globe. Soutenu et conseillé par Alex Thomson, il aimerait boucler son tour en 100 jours.

    Voir le détail

  • Nicolas Troussel se jette dans le grand bain. Mais malgré un timing serré pour préparer son premier Vendée Globe à bord de l'ultime IMOCA de dernière génération mis à l'eau, rien ne semble déstabiliser le double vainqueur de la Solitaire du Figaro.

    (Actualité) - Nicolas Troussel : « On a fait des choix forts »

    vendredi 23 octobre 2020

    Nicolas Troussel se jette dans le grand bain. Mais malgré un timing serré pour préparer son premier Vendée Globe à bord de l'ultime IMOCA de dernière génération mis à l'eau, rien ne semble déstabiliser le double vainqueur de la Solitaire du Figaro.

    Voir le détail

  • Il est resté chez lui, en Allemagne, pour éviter les risques et les complications logistiques liés à la crise sanitaire. Il a déjà fréquenté les mers du sud, en Class 40 et en Imoca, mais jamais en solitaire. Il est un des rares skippers allemands, si ce n’est le seul*, à avoir un tel palmarès en course au large. Pourtant, Boris Herrmann aborde son premier Vendée Globe avec humilité.

    (Actualité) - Boris Herrmann : « il faut parfois prier les dieux de la mer»

    vendredi 23 octobre 2020

    Il est resté chez lui, en Allemagne, pour éviter les risques et les complications logistiques liés à la crise sanitaire. Il a déjà fréquenté les mers du sud, en Class 40 et en Imoca, mais jamais en solitaire. Il est un des rares skippers allemands, si ce n’est le seul*, à avoir un tel palmarès en course au large. Pourtant, Boris Herrmann aborde son premier Vendée Globe avec humilité.

    Voir le détail

  • Ce mercredi 22 octobre, les 33 bateaux ont tous passé leur premier contrôle sécurité. Le bilan du comité technique est positif : les équipes ont énormément travaillé pour gérer ce dossier de la plus haute importance. Certaines ont validé leur ticket dès la première visite.

    (Actualité) - Contrôles sécurité en cours

    jeudi 22 octobre 2020

    Ce mercredi 22 octobre, les 33 bateaux ont tous passé leur premier contrôle sécurité. Le bilan du comité technique est positif : les équipes ont énormément travaillé pour gérer ce dossier de la plus haute importance. Certaines ont validé leur ticket dès la première visite.

    Voir le détail

  • Isabelle Joschke (MACSF) n’a cessé de monter en puissance dans la classe IMOCA. La voici prête à vivre le Vendée Globe, avec un bel appétit pour quelque chose de plus riche encore que la simple compétition.

    (Actualité) - Isabelle Joschke : « Je veux que ce soit beau »

    jeudi 22 octobre 2020

    Isabelle Joschke (MACSF) n’a cessé de monter en puissance dans la classe IMOCA. La voici prête à vivre le Vendée Globe, avec un bel appétit pour quelque chose de plus riche encore que la simple compétition.

    Voir le détail

  • Médecin de course depuis la première heure du Vendée Globe, Jean-Yves Chauve nous livre les raisons de son fidèle engagement auprès des marins. Chaque semaine, il fera un point dans une rubrique d’actualités dédiées à la santé.

    (Actualité) - « Même après huit Vendée Globe, la tension est toujours là »

    jeudi 22 octobre 2020

    Médecin de course depuis la première heure du Vendée Globe, Jean-Yves Chauve nous livre les raisons de son fidèle engagement auprès des marins. Chaque semaine, il fera un point dans une rubrique d’actualités dédiées à la santé.

    Voir le détail

  • Il est né à Florence, diplômé de philosophie, son héros s’appelle Gandhi. Fort d’un solide palmarès en course au large (Mini, Class40, Multi50), il est aussi le 5e skipper italien de l’histoire du Vendée Globe à prendre le départ de la course.

    (Actualité) - À la rencontre de Giancarlo Pedote

    jeudi 22 octobre 2020

    Il est né à Florence, diplômé de philosophie, son héros s’appelle Gandhi. Fort d’un solide palmarès en course au large (Mini, Class40, Multi50), il est aussi le 5e skipper italien de l’histoire du Vendée Globe à prendre le départ de la course.

    Voir le détail